Le VIH et la SSR s'invitent à tous les programmes de développement du capital humain

Abidjan, Côté d'Ivoire (PANA) - Le directeur régional de la fédération internationale de la Planification familiale, M. Lucien Kouakou, se félicite de l'engagement ferme des ministres africains d'étendre le champ d'opération du secteur du sport aux questions du VIH et de la Santé sexuelle et reproductive (SSR).

M. Kouakou, qui promet le soutien de l'IPPF et de ses partenaires aux programmes nationaux  élaborés à cet effet, s'adressait aux ministres africains des sports invités à un Panel sur "Sport et VIH",  organisé en marge des travaux de la 5eme Conference africaine des ministres des Sports (CAMS5), qui ont débuté ce jeudi à Abidjan.

Le directeur régional de l'IPPF s'appuie sur le partenariat qui lie son Organisation à l'Union africaine, pour solliciter l'instauration d'un puissant lien de collaboration entre les États membres de l'UA et les associations membres de l'IPPF  reparties dans 44 de ces États, à la faveur de la stratégie innovante de l'IPPF relative à l'intégration  du VIH/SIDA et de la SSR.

"En travaillant en collaboration avec vous, nous pourrons certainement faire la difference, en réduisant la progression de la pandémie  du VIH/SIDA, aussi bien que le taux de mortalité maternelle et infantile", a-t-il affirmé, en rappelant le progrès enregistré par l'IPPF dans l'accès des jeunes aux services de la santé sexuelle et reproductive et  du VIH/SIDA.

Au regard du rapport des travaux des experts en prélude à la CAMS5, la nouvelle Architecture des Sports en Afrique (ASA) créée par la Commission de l'Union africaine pour remplacer le Conseil supérieur des Sports en Afrique (CSSA),  semble avoir balisé la voie à l'intégration au sport des questions liées à la santé sexuelle et reproductive et au VIH/SIDA, via plusieurs secteurs de développement social et communautaire.

C'est ainsi que le projet de "Déclaration d'Abidjan",  proposé à l'adoption  des ministres, s'engage à "accorder la priorité au sport dans l'Agenda de développement Post 2015" , le même Agenda auquel se réfèrent désormais  les nouveaux programmes d'intensification de lutte contre le VIH et de l'accès universel aux services de la SSR.

Par ailleurs, les objectifs de la nouvelle Architecture des Sports en Afrique mettent un accent particulier sur l'intégration du sport dans les secteurs plus larges du développement du capital humain, parmi lesquels la santé en général, en même temps qu'ils insistent sur la participation des femmes, des filles et des jeunes qui constituent les couches les plus vulnérables auxquelles la riposte au VIH et la SSR accordent une attention particulière.

Aussi le cri de cœur lancé par le directeur régional de l'IPPF en faveur de l'ouverture de toutes les portes à la stratégie d'intégration au sport des questions liées à l'accès aux services du VIH/SIDA et de la SSR trouve-t-il un écho favorable auprès des participants au Panel.

La plupart des invites présents a la cérémonie estiment que la participation des vedettes du sport à la diffusion des messages VIH/SSR,  particulièrement celles vivant avec le VIH, pourrait avoir le mérite de contribuer à supprimer les barrières de la stigmatisation et de la discrimination, pour le moins responsables d'une part importante des nouvelles infections au VIH.
-0- PANA SSB/SOC 25juillet2013

25 juillet 2013 20:02:35




xhtml CSS