Le Togo opte pour l’accélération de la prévention du VIH chez les jeunes et les adolescents

Lomé, Togo (PANA) - Le Togo, qui a réussi à réduire le nombre de nouvelles infections de 50 pc en 10 ans, s’engage pour "l’accélération de la prévention du VIH chez les jeunes et les adolescents", thème choisi pour célébrer la Journée mondiale du SIDA, lancée au nord du pays ce 1er décembre.

En prélude à la journée, le pays a lancé une vaste campagne qui a démarré du 28 novembre dernier pour prendre fin le vendredi 2 décembre.

La campagne, organisée en collaboration avec la plate-forme de la Société civile, consiste à aller chez les populations pour le dépistage.

Elle vise le dépistage de près de 40.000 personnes, la distribution de 500.000 préservatifs masculins et 50.000 préservatifs féminins et la prise en charge de 100 pc des personnes dépistées positives, souligne le Programme national de lutte contre le SIDA (PNLS).

L’objectif final, indique-t-on, est de "sensibiliser davantage la population et l’amener à être mobilisée autour de la Vision 2020 du Togo, qui est d’obtenir à terme échu, zéro nouvelle infection à VIH".

En matière de traitement, précisent les services compétents, plus de 45.000 personnes vivant avec le VIH sont sous Anti-rétroviral (ARV).

L’épidémie de VIH, au Togo, se stabilise avec une prévalence de type généralisée de 2,4 pc, la prévalence étant passée de 5,8 pc en 1999 à 2,4 pc en 2014, rappelle-t-on.

Selon des détails fournis à la presse, cette prévalence tend à être plus élevée chez la femme avec 3,1 pc que chez l’homme qui est de 1,7 pc. Chez les jeunes filles, on note 0,4 pc et chez les jeunes garçons, 0,1 pc.
-0- PANA FAA/JSG/IBA 01déc2016

01 december 2016 12:11:48




xhtml CSS