Le Tchad propose d’accueillir un tribunal international pour juger Hissène Habré

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – La délégation tchadienne est venue au 18ème sommet de l’Union africaine (UA), qui s’est ouvert dimanche à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, avec la proposition d’accueillir un tribunal pénal international spécial pour juger l’ancien chef de l’Etat tchadien Hissène Habré, a indiqué lundi à la PANA une source officielle dans la capitale éthiopienne.

La proposition tchadienne devait être présentée par le président Idriss Déby Itno à ses pairs africains qui poursuivent à Addis-Abeba les travaux de leur sommet principalement consacré au renforcement du commerce intra-africain.

L’Union africaine avait demandé en janvier 2011 au Sénégal de créer une chambre africaine composée de magistrats sénégalais et africains pour juger Hissène Habré, accusé de crimes de tortures et de crimes de contre l’humanité sous son règne (1982-1990).

La résolution alors adoptée par l’organisation panafricaine envisageait la création de la chambre africaine au Tchad, si le Sénégal ne mettait en place cette juridiction spéciale dans un délai de 4 mois.

Après le Tchad et le Sénégal, l’Union africaine envisage également de confier le dossier Hissène Habré au Rwanda, suscitant le scepticisme des associations des victimes de l’ancien chef de l’Etat tchadien.

-0- PANA SEI/TBM/IBA  30janvier2012

30 janvier 2012 15:41:49




xhtml CSS