Le Syndicat des enseignants du Congo salue le projet « 100.000 professeurs pour l’Afrique »

Kinshasa, RD Congo (PANA) .-  Le Secrétaire général du Syndicat des enseignants du Congo (SYECO), Jean-Pierre Kimbuya, a salué  le projet baptisé « 100.000 professeurs pour l’Afrique », lancé par le gouvernement français, à l’occasion de la célébration, le 20 mars de cette année, de la Journée internationale de la Francophonie.

« Ce programme va contribuer à améliorer la qualité de l’enseignement », a affirmé M. Kimbuya, dans un entretien vendredi avec la presse. Cependant, a-t-il ajouté, les Etats africains partageant le français et surtout la RDC, devront, en plus de ce programme,  mobiliser davantage les moyens pour l’enseignement de la langue française, améliorer les conditions de travail des enseignants et leurs salaires, ainsi que  valoriser la carrière enseignante et penser à la retraite des enseignants.

Pour M. Kimbuya, la maîtrise du français en général se dégrade en RDC, l’un des plus grands pays francophones du monde,  à la suite de la négligence de l’enseignant au niveau du primaire. « Il faut qu’on pense à requalifier notre système d’enseignement au niveau du primaire », a-t-il souligné. « Avec un engagement citoyen de toute la communauté, il est possible qu’on arrive à le  rectifier », a-t-il dit.

Doté d’un budget de 4 millions d’euros sur trois ans, ce projet vise d’une part, à former en France des "tuteurs" (formateurs) qui encadreront ensuite à leur tour des professeurs d’université et, d’autre part, à développer des outils de formation libres de droit.

Le français est la 5ème langue la plus parlée de la planète et elle est la seule présente, avec l’anglais, sur les cinq continents. Les projections démographiques entrevoient plus de 500 millions de locuteurs francophones potentiels en 2050 en Afrique.

-0-PANA KON/BEH/IBA 21mars2014

21 mars 2014 15:01:24




xhtml CSS