Le Soudan soutient le projet de résolution de l'UA sur le Darfour

Addis-Abéba- Ethiopie (PANA) -- Le Soudan va défendre devant les chefs d'Etat africains, un projet de résolution pour la suspension du mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale (CPI) contre le président Omar el-Béchir, a appris dimanche la PANA de source officielle à Addis-Abéba.
Le ministre soudanais des Affaires étrangères, Deng Alor, a indiqué au cours d'une interview accordée à la PANA dans la capitale éthiopienne que l'Union africaine (UA) travaillait sur une nouvelle résolution sur le Darfour, qui verrait la mise en place d'une commission spéciale qui aura la charge d'enquêter et de recommander des poursuites contre les personnes suspectes de crime de guerre au Darfour.
"L'UA soutient véritablement le Soudan.
Nous serons très heureux et tout à fait en phase avec toute décision que l'UA serait amenée à prendre en rapport avec la question de la justice au Darfour", a indiqué le ministre soudanais des Affaires étrangères.
L'UA a déigné l'ancien président sud-africain Thabo Mbeki, pour diriger cette commission spéciale.
La Cour pénale internationale est sur le point de lancer un mandat d'arrêt international contre le président soudanais.
Par contre, l'UA trouve qu'un mandat d'arrêt pourrait constituer un obstacle aux efforts de paix consentis et compromettre le très fragile processus de paix dans le Darfour.
Le Soudan trouve également qu'un mandat d'arrêt contre le président pourrait "stimuler" les groupes rebelles qui sont en train de se battre pour renverser l'administration de Khartoum.
Les autorités soudanaises préviennent également qu'un mandat d'arrêt lancé contre leur président ne garantirait pas la sécurité des étrangers vivant dans le pays.
L'UA a ainsi contacté le Conseil de sécurité des Nations unies, qui a autorisé la mise en place d'une commission internationale composée de spécialistes des questions juridiques pour examiner cette affaire et recommander le procès des personnes jugées coupables.
"Nous allons nous conformer à toute décision que l'UA prendra sur cette affaire.
Nous l'attendons avec impatience", a soutenu le ministre soudanais des Affaires étrangères, en marge du sommet des chefs d'Etat de l'UA.
D'après le ministre soudanais, l'UA travaille pour un report du mandat d'arrêt contre le président el-Béchir, jusqu'à ce qu'il y ait un processus de paix durable au Darfour et que la situation soit assez stable pour la tenue d'un procès.
Pour l'heure, M.
Mbeki est attendu au Darfour, dans l'Ouest du Soudan, pour commencer son travail.
La commission spéciale sur le Darfour, composée de spécialistes sur les questions de justice, sera bientôt formée.
Le président de la Commission de l'UA, Jean Ping, a affirmé que son organisation va nommer d'éminents avocats africains ayant une bonne maîtrise du droit international à cette commission.
Cette commission sera essentiellement composée d'Africains travaillant dans des universités étrangères.

01 février 2009 19:47:00




xhtml CSS