Le Soudan compte le plus grand nombre d'enfants non scolarisés en Afrique du nord et au Moyen-orient

Khartoum, Soudan (PANA) - les Nations unies ont affirmé qu'avec un nombre de 3,1 millions, le Soudan compte le nombre le plus élevé d'enfants non scolarisés en Afrique du nord et au Moyen-orient.

Selon un rapport de l'Onu remis à la PANA jeudi à Khartoum, plus de 3,1 millions des 7,9 millions d'enfants en âge scolaire au Soudan - entre 5 et 13 ans - sont en dehors du circuit scolaire.

Le rapport préparé par le bureau de la coordination des Affaires humanitaires de l'Onu en collaboration avec des partenaires humanitaires et basé sur le premier Rapport d'Enfants non scolarisés au Soudan, a été publié au début du mois par le ministère de l'Éducation nationale, avec l'appui de l'Unicef et de l'Unesco.

Le rapport indique que la majorité des enfants non scolarisés sont issus de communautés nomades, aussi bien dans les zones rurales que celles touchées par le conflit.

Au Soudan, la violence en cours, le manque de conscience quant à l'importance de l'enseignement et le sous-développement économique affectent sérieusement l'éducation des garçons et des filles, selon les conclusions du rapport.

Les pourcentages les plus élevés de ces enfants non scolarisés sont dans les Etats du Nil bleu (46,8 pour cent), Kassala (45,1 pour cent) et du Darfour occidental (45,7 pour cent). L'état du Nord compte le pourcentage le plus bas d'enfants non scolarisés avec 7,9 pour cent.

Le rapport a conclu que le genre, les croyances traditionnelles quant au rôle des femmes et au niveau d'une mère éduquée affectent la fréquentation scolaire des enfants.

Le rapport indique que les filles sont plus susceptibles d'abandonner l'école que les garçons et les enfants avec des mères absentes ou sans instruction sont plus susceptibles de quitter l'école que ceux dont les mères sont instruites.

Il a indiqué que le paiement de frais de scolarité peut dissuader quelques familles pauvres  d'envoyer leurs enfants à l'école.

"L'Unicef appelle à une fin du conflit pour assurer l'accès à une formation initiale de qualité pour chaque fille et garçon, des dépenses de secteur public accrues dans le secteur de l'éducation et pour un soutien durable des donateurs", indique le rapport.

L'Unicef soutient les campagnes de retour à l'école lancées par le gouvernement au niveau des communautés et des ménages pour assurer que les enfants les plus vulnérables soient atteints grâce au soutien des donateurs comme l'Union européenne (Ue) et le programme mondial 'Éduquez un enfant de la Cea.

Il a indiqué que l'Unicef contribuerait également à la réhabilitation et à la construction scolaire, l'offre de matériel éducatif et récréatif et la formation des enseignants avec un accent sur les individus venant des communautés rurales.

-0- PANA     MO/SEG/ASA/BEH/SOC                 17 septembre 2015

17 septembre 2015 19:42:04




xhtml CSS