Le Sommet arabe de Nouakchott exhorte les Libyens à parachever la construction de leur nouvel Etat

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Le 27ème Sommet arabe a clôturé ses travaux lundi soir à Nouakchott, la capitale mauritanienne, en se prononçant, en particulier, sur la lutte contre le terrorisme, le renforcement de l'action arabe commune et a exhorté les parties libyennes à rechercher activement le parachèvement de la construction d'un nouvel Etat.

Dans leur Déclaration finale, les dirigeants arabes ont notamment affirmé leur engagement à faire face aux menaces et risques auxquels fait face la sécurité nationale arabe;

Ils se sont également engagés à développer des mécanismes de lutte contre le terrorisme et à promouvoir la paix et la sécurité arabes, à prôner la paix et la modération, ainsi que des valeurs de dialogue et à rejeter la culture de l'extrémisme et du fanatisme répandant la discorde et provoquant la haine.

Les leaders arabes ont condamné les interventions iraniennes dans les affaires intérieures des pays arabes, qui menaceraient la sécurité nationale arabe, tout comme ils ont souligné la nécessité de développer les relations arabes et de surmonter leurs différends à l'amiable.

La Déclaration de Nouakchott a salué les efforts égyptiens pour faire avancer le processus de paix, ainsi que l'initiative française de convoquer une conférence internationale de paix œuvrant à mettre fin à toutes les activités de peuplement israéliennes dans le but de garantir le droit du peuple palestinien "en conformité avec un cadre temporel défini" pour établir un Etat indépendant sur les frontières de juin 1967, avec sa capitale à Jérusalem-Est.

Le Sommet a souligné la centralité de la question palestinienne, le soutien à la résistance du peuple palestinien face à l'agression israélienne systématique et de consacrer tous les efforts pour le bien d'une solution globale, juste et durable fondée sur l'initiative de paix arabe et les principes de Madrid ainsi que les règles du droit international.

La Déclaration de Nouakchott a exhorté les parties libyennes à chercher activement à parachever la construction d'un nouvel Etat et à contrer les groupes terroristes et demandé  à la Chambre des représentants (Parlement) d'adopter le gouvernement d'union nationale.

Les dirigeants arabes ont souligné leur soutien au gouvernement légitime du Yémen représenté par le président Abed Rabbo Mansour Hadi et leur volonté de continuer à travailler pour sortir des consultations du Koweït avec des résultats positifs sur la base des termes de référence de la Résolution 2216 du Conseil de sécurité et d'autres décisions pertinentes y afférentes.

Le communiqué final des dirigeants arabes a exprimé l'espoir de parvenir à une solution politique en Syrie maintenant son unité et exprimé leur soutien à l'Irak face aux groupes terroristes et à l'action de la libération de son territoire des mains de Daech (Etat islamique).
-0- PANA BY/JSG/IBA 26juil2016

26 juillet 2016 10:21:12




xhtml CSS