Le SIDA touche de plus en plus de femmes à Pointe-Noire

Brazzaville, Congo (PANA) -  La pandémie du SIDA touche de plus en plus de femmes à Pointe-Noire, principal centre économique et industriel dans le sud du Congo, selon une étude menée dans cette ville par l’Unité départementale de lutte contre cette maladie.

Sur 6 903 femmes ayant fait un test de dépistage du VIH/SIDA lors des consultations prénatales dans cette ville, 322 étaient séropositives, précise la même enquête.  

Selon le coordonnateur de l'Unité départementale de lutte contre le SIDA à Pointe-Noire et au Kouilou (sud), le Dr Jean-Pierre Kouendolo, une action renforcée doit être menée en direction des femmes.

« En 2011, nos actions vont s'orienter vers la prévention. Nous allons mettre l'accent sur la lutte contre l'infection des femmes en âge de procréer et leurs partenaires, sur la prévention des grossesses non désirées chez les femmes séropositives et sur la transmission d'une mère séropositive à son nourrisson, ainsi que sur la prise en charge globale », a affirmé le Dr Kouendolo. Outre ces actions destinées aux femmes, les autres actions de prévention primaire et de prise en charge vont se poursuivre, a-t-il indiqué.

La séroprévalence dans la ville de Pointe-Noire est de 4,6% en 2009 contre 5% en 2005, alors que le taux de prévalence national du SIDA est de 3,2% en 2010, contre 4,1% en 2009.

-0- PANA MB/TBM/SOC 20déc2010


20 décembre 2010 21:11:07




xhtml CSS