Le Sénégal et l’Ethiopie se disputent la direction du MAEP

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – Le Sénégal et l’Ethiopie se disputaient lundi matin à Addis-Abeba,  en Ethiopie, la direction du secrétariat exécutif du Mécanisme d’évaluation par les pairs (MAEP), a appris la PANA de sources concordantes.

Pour les officiels sénégalais, la direction de ce secrétariat doit revenir de droit au président Macky Sall qui a été élu samedi au poste de  président du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement pour l’orientation du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (HSGOC du NEPAD).

De leur côté, les représentants de l’Ethiopie estiment que la direction du secrétariat du MAEP ne doit pas être associée à la présidence du HSGOC.

«Je crois qu’on va finir par trouver un compris. Pour l'instant, les positions restent figées», a confié à la PANA un responsable de l’Union africaine (UA), impliqué dans le dossier, qui a recquis l'anonymat.

Adopté par les pays membres de l'UA, le MAEP vise à  promouvoir et à renforcer des normes élevées de gouvernance politique et économique en Afrique.

Près d’une vingtaine de pays ont déjà fait l’objet d’une évaluation du MAEP, sous la responsabilité d’un comité d'éminentes  personnalités qui examine les rapports et formule des recommandations.
-0- PANA SEI/AAS/IBA 28janr2013

28 janvier 2013 08:28:38




xhtml CSS