Le Sénégal appelé à plus de sensibilisation dans la lutte contre la mortalité maternelle et infantile

Bani-Israël, Sénégal (PANA) - L'infirmier chef de poste de santé de Bani-Israël, une communauté rurale à 115 km de Tambacounda, dans l'est du Sénégal, Samba Diop, a déclaré jeudi que cette localité fait partie des rares communautés rurales du Sénégal à ne pas bénéficier des services modernes en planification familiale (PF), ajoutant que le manque de ce service est la principale cause du taux élevé de mortalité maternelle et néonatale dans la région.

S'exprimant à l'occasion d'une caravane de  mobilisation sociale et d'offre de services en PF et du cancer du col de l'utérus organisée par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) et l'ONG Marie stopes International, M. Diop a indiqué que le manque ou l'utilisation  quasi-inexistante de la PF dans la commune est due aux pesanteurs socio-culturelles, estimant qu'il faut une forte campagne de sensibilisation et d'information pour  amener les populations à y adhérer.

Il a souligné que Bani-Israël a une particularité liée à la polygamie et à un nombre important de ses fils qui sont immigrés et que cette situation a poussé les femmes à une concurrence déloyale, mais la non adhésion des beaux parents aux services de la PF est la cause principale de ce phénomène.

Selon lui, ces derniers temps, beaucoup de jeunes femmes ont accepté de choisir une méthode moderne de la PF, soulignant que beaucoup d'entre elles ont préféré venir clandestinement dans la nuit au poste de santé pour chercher une méthode de PF.

''La plupart de ces jeunes femmes risquent leur foyer et bravent les interdictions et les tabous et viennent tard la nuit pour chercher les moyens modernes de la planification familiale'', a-t-il dit, notant que ces très jeunes femmes sont souvent victimes des grossesses très rapprochées, ou encore dans  la plupart des cas, ont perdu leurs bébés dès la naissance.

M. Diop a ajouté que les femmes à Bani-Israel, ont  besoin des services modernes de la PF, mais elles sont opposées aux décisions des maris, des beaux parents et des chefs religieux, et pour remédier à cela, il faut une forte campagne de sensibilisation et d'information pour dissuader les populations indécises à adhérer à la PF.

Cette caravane a permis à une centaine de femmes de bénéficier d'offre de services gratuits en PF et au test du cancer du col de l'utérus.
-0- PANA DOU/TBM/SOC 29nov2012    


  
  


  
  

29 novembre 2012 20:03:28




xhtml CSS