Le Prix de la Personnalité la plus Médiatisé de la Décennie

Le Cap- Afrique du Sud (PANA) -- L'ancien président sud-africain Nelson Mandela a reçu le Prix de la Personnalité la Plus Médiatisée de la Décennie dans la soirée de mercredi et a saisi cette occasion pour lancer un appel en faveur de la paix mondiale.
"Nous devons encore demander que dans la lutte contre le terrorisme, il faut laisser les Nations Unies jouer un rôle prépondérant en tant qu'institution légitime représentant notre désir commun pour un monde meilleur et pacifique", a-t-il déclaré au Club de la Presse à Johannesburg qui lui a remis ce prix.
Il a aussi déclaré que l'Afrique du Sud avait apporté une contribution concrète à la Renaissance Africaine en participant au processus de paix au Burundi.
M.
Mandela a été désigné médiateur du processus de paix burundais, après avoir été nommé par six chefs d'Etat africains qui avaient exprimé leur confiance dans le fait que le lauréat du Prix Nobel de la Paix permettrait de faire un pas décisif dans la résolution de ce conflit qui a fait environ 150.
000 victimes depuis 1993.
L'installation d'un gouvernement de transition au Burundi, accepté par les 19 partis impliqués dans les négociations de paix, s'est faite jeudi à Bujumbura.
"Le chemin est toujours semé d'embûches mais il est indéniable que le gouvernement de transition représente une réalisation majeure de la classe dirigeante burundaise.
Elle apporte ainsi une contribution majeure à la paix en Afrique", a souligné M.
Mandela.
Il a reçu le Prix de la Personnalité la Plus Médiatisée de la Décennie pour son extraordinaire succès à réaliser la transition de l'Afrique du Sud de l'apartheid à la démocratie.
Il a aussi été félicité pour la manière dont il a rempli son mandat de premier président démocratiquement élu du pays et pour son rôle dans la résolution des conflits à travers le monde quand il a pris sa retraite en tant que chef d'Etat.
Entre autres succès, le lauréat du Nobel a joué un rôle déterminant dans la résolution du différend entre la Libye et les pays occidentaux à propos de la livraison des deux libyens soupçonnés d'être impliqués dans l'attentat de 1998 contre un appareil de la Pan Am en 1988.
M.
Mandela, 83 ans, a aussi inlassablement encouragé le secteur privé à financer le développement rural et accompagne régulièrement des chefs d'entreprises dans les régions les plus éloignées d'Afrique du Sud pour aller à la rencontre des pauvres et des défavorisés.

02 novembre 2001 15:15:00




xhtml CSS