Le Président Tusk invite les dirigeants de l'UE à renflouer le Fonds fiduciaire pour l'Afrique

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) – Le président de l'Union européenne (UE), Donald Tusk, a invité ses collègues européens jeudi à tenir leur promesse de réapprovisionner le Fonds fiduciaire pour l'Afrique, tout en assurant qu'ils le feraient.

En s'exprimant lors d'une conférence de presse à la clôture du 5ème Sommet Union africaine-Union européenne dans la capitale économique ivoirienne, Abidjan, M. Tusk a réaffirmé que l'UE "est le plus important partenaire et le plus proche voisin de l'Afrique, son plus gros investisseur, son plus gros partenaire commercial, son plus important pourvoyeur d'aides au développement et d'assistance humanitaire, ainsi que son plus gros contributeur à la paix et á la sécurité".

D'après lui, le sommet dont le thème était "la Jeunesse" s'est terminé sur une note positive. Les dirigeants de l'UA et de l'UE à ce sommet ont écouté les intervention de représentants de la jeunesse africaine et européenne, qui ont insufflé une nouvelle énergie aux discussions.

"Ce sommet a démontré notre détermination à renforcer davantage notre partenariat", a déclaré M. Tusk, en soulignant que le renforcement du dialogue sur la migration rendait leurs efforts communs plus efficaces.

En affirmant que ce sommet avait été un prolongement de ce qui avait été décidé à Valletta en 2015, il a noté que la migration avait un impact important sur les deux continents.

"Ainsi, nous avons une responsabilité commune de reconnaître que c'est une partie importante de notre relation qui nécessite que nous agissions de concert", a-t-il souligné. "Ce qui est particulièrement vrai s'agissant de la situation en Libye avec la violation la plus cynique des droits humains".

M. Tusk a renouvelé son appel à l'imposition de sanctions par les Nations unies aux passeurs et trafiquants d'êtres humains, en soulignant que le partenariat UA-UE ne serait pas efficace, "si nous ne nous assurions pas que les migrants en Libye et ailleurs ne puissent pas retourner dans leurs pays en toute sécurité".
-0- PANA AR/FJG/BEH/SOC 30nov2017

30 novembre 2017 18:49:53




xhtml CSS