Le Port d'Abidjan bloque les ravitaillements destinés à l'ONUCI (Corrigé)

Bruxelles, Belgique (PANA) -  Le Comité politique et de sécurité de l'Ue (COPS) réuni lundi à Bruxelles, n'ont pas réussi à prendre de décision au sujet de l'appui logistique à apporter à l'ONUCI, à la demande du Secrétaire général de l'ONU, Ban Kin-moon, a indiqué  un communiqué transmis mardi à la presse par les services du Conseil des Etats membres.

Le communiqué précise que la France a fait savoir qu'elle dispose de moyens supplémentaires en hélicoptères et  forces navales, mais attend la réponse d'autres Etats membres de l'Ue pour les déployer sur le terrain, en appui à l'ONUCI, tout en indiquant que  les Pays-Bas ont envoyé un navire de guerre au large des côtes ivoiriennes.

L'ONU a besoin d'hélicoptères supplémentaires pour le ravitaillement des troupes de l'ONUCI qui assurent notamment la protection  de l'hôtel du Golfe où se trouvent retranchés le président élu Alassane Ouattara et son Premier ministre Guillaume Soro et dont l'accès est  bloquée par un barrage des forces fidèles à Laurent Gbagbo.

Par ailleurs,  les ravitaillements destinés à  l'ONUCI se trouvent bloqués au Port d'Abidjan où les autorités portuaires refusent d'en assurer le dédouanement, ajoute le communiqué. L'ONU craint une dégradation de la situation des troupes de l'ONUCI.

On rappelle que le Conseil de sécurité de l'ONU a décidé de prolonger de 6 mois, jusqu'au 30 juin 2011, le mandat de l'ONUCI en Côte d'Ivoire.

L'Union européenne a décidé d'étendre de 19 à 59 le nombre de personnalités ivoiriennes visées par les sanctions ciblées de Bruxelles, qui impliquent notamment l'interdiction de visas pour l'Europe aux proches collaborateurs de Laurent Gbagbo, a-t-on appris appris de source officielle à Bruxelles.
-0-PANA AK/SSB/IBA 4 janvier 2011

04 janvier 2011 14:29:18




xhtml CSS