Le Parlement cap-verdien approuve la création d'une Police secrète

Praia- Cap-Vert (PANA) -- Le Parlement cap-verdien a approuvé un projet de loi portant création du Service de renseignements de la République (SIR) sur fond de divergences, entre le parti au pouvoir (PAICV) et l'opposition.
Bien que 20 députés du Mouvement pour la démocratie (MPD), principal parti de l'opposition, aient voté contre, le projet a été approuvé avec 36 voix pour, dont 35 du Parti africain de l'indépendance du Cap-Vert (PAICV, au pouvoir) et une du député du Parti du travail et de la solidarité (PTS), tandis que le représentant du Parti de la convergence démocratique (PCD) a opté pour l'abstention.
La création du SIR, organe chargé de la collecte et du traitement de l'information sur la sécurité et la défense du pays, semblait bénéficier à ses débuts, d'un consensus au sein des forces politiques cap-verdiennes, à la faveur de l'augmentation de la criminalité liée au crime organisé, notamment le trafic de drogue.
Toutefois, les divergences sur la proposition du gouvernement se sont intensifiées lorsque le MPD a exigé que soit pris en compte par cette législation, le fait qu'aucun élément ayant appartenu à l'ancienne police politique pendant le régime de parti unique, ne soit autorisé à intègre le SIR.
Le gouvernement et le parti au pouvoir ont manifesté leur désaccord à la proposition du plus grand parti de l'opposition, considérant qu'elle mettrait en cause le principe de l'égalité des chances de tous les citoyens consacrée dans la Constitution.
Le PAICV a indiqué que, jusqu'à nos jours, personne au Cap-Vert, n'a été condamné par les tribunaux pour avoir appartenu ou pratiqué des actes criminels au service des anciennes forces de sécurité.
Donc, il n'y a pas de sens à vouloir faire la distinction entre les citoyens.
Le parti au pouvoir considère aussi, qu'il n'y a aucune possibilité pour que le SIR soit manipulé par le pouvoir, surtout que c'est un service qui sera sous le contrôle direct du Parlement, où les forces politiques les plus expressives du pays sont représentées.
Le SIR a pour finalité, de produire des renseignements pour la préservation de l'unité, de la souveraineté, de l'intégralité territoriale et de l'indépendance nationale, et pour la prévention d'actes qui, par leur nature, altèrent ou nuisent l'Etat de droit démocratique constitutionnellement établi.

29 avril 2005 08:15:00




xhtml CSS