Le Pam fournit une aide alimentaire d'urgence à 3000 habitants de Tawergha coincés dans le désert libyen

Tripoli, Libye (PANA) - Le Programme alimentaire mondial des Nations unies (Pam) a fourni une aide alimentaire vitale à près de 3.000 personnes déplacées bloquées dans le désert libyen alors qu'elles luttent pour regagner leur ville natale de Tawergha, dans l'ouest de la Libye, a indiqué un communiqué publié jeudi.

"Beaucoup de familles de Tawargha, déplacées par un conflit interne depuis 2011, ont essayé de rentrer chez elles. Mais début février, des groupes armés ont empêché les rapatriés d'entrer à Tawargha, malgré un accord promettant un retour en toute sécurité", a indiqué le communiqué publié sur le site de la Mission d'Appui des Nations unies en Libye (Unsmil).

Un grand nombre parmi les habitants de Tawergha sont maintenant bloqués dans des abris de fortune dans le désert, tandis que d'autres ont trouvé un refuge temporaire avec des familles d'accueil dans les zones voisines, a précisé la même source.

Avec l'aide du partenaire libyen, l'Organisation caritative Cheikh Taher Azzawi (Staco), le Pam a distribué de la nourriture à près de 3.000 habitants de Tawergha bloqués dans la zone désertique de Qararat Al Gotf, précisant que chaque ration alimentaire du Pam contient un mois de riz, de pâtes alimentaires, de farine de blé, de pois chiches, d'huile végétale, de sucre et de pâte de tomate pour une famille de cinq personnes.

"Les gens souffrent de conditions hivernales rigoureuses et d'un manque d'accès à toutes les nécessités, y compris la nourriture", a déclaré Richard Ragan, directeur du Pam pour la Libye. "Nous continuerons à travailler avec les autorités libyennes et les partenaires humanitaires pour coordonner les efforts et fournir un soutien vital à toutes les familles bloquées", a-t-il ajouté.

La situation humanitaire en Libye reste fragile en raison du conflit en cours, de l'instabilité politique et de la perturbation des marchés et de la production alimentaire locale, qui nuisent aux moyens de subsistance des familles et à leur capacité à satisfaire les besoins fondamentaux, précise-t-on.

Dans l'ensemble, en 2018, le Pam vise à aider 123.000 Libyens qui ont du mal à se nourrir, a indiqué le communiqué qui précise que la priorité est donnée aux familles les plus vulnérables touchées par le conflit.
-0-PANA BY/BEH 22fév2018

22 فبراير 2018 21:09:17




xhtml CSS