Le PNUD exprime son optimisme pour l'Afrique

Yokohama- Japon (PANA) – L'administrateur du Progr-amme des Nations unies pour le développement (PNUD), Kamal Dervis, s'est félicité vendredi à Yokohama, dans le centre du Japon, des performances économiques enregistrés en Afrique depuis 2000, estimant que le 21ème siècle a bien commencé pour le continent.
"L'Afrique réalise en moyenne un taux de croissance économique de 6 pour cent par an, ce qui dépasse la moyenne mondiale.
Cela est inédit dans l'histoire de l'humanité", a-t-il déclaré au cours de la séance de clôture de la quatrième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD IV).
"Le siècle a bien commencé pour l'Afrique.
Il faut maintenir la tendance et continuer les efforts pour assurer une croissance à long terme", a ajouté M.
Dervis.
Il a invité la communauté internationale à soutenir les efforts du continent et à l'encourager à persévérer, notamment dans le domaine du renforcement du processus démocratique, de la bonne gouvernance, et à s'adapter aux changements climatiques.
"Si l'Afrique continue ses efforts, si la communauté internationale lui apporte son soutien, le continent va connaître un développement rapide et va atteindre ou s'approcher des principaux Objectifs pour le développement du millénaire (OMD)", a affirmé le responsable du PNUD.
Il a salué la décision du Japon de doubler son aide au développement pour l'Afrique d'ici à cinq ans, de mettre une ligne de crédit de quatre milliards de dollars US pour les cinq prochaines années, destinés à renforcer les infrastructures du continent et, dans le même temps, de l'aider à doubler sa production rizicole.
"Le Japon a montré la voie à la communauté internationale et son engagement pour le développement de l'Afrique ne fait pas de doute.
Il a démontré que la TICAD n'est pas seulement un forum, mais qu'il est aussi un cadre de partenariat pratique", a dit M.
Dervis.
Lors de la cérémonie d'ouverture de la TICAD IV, mercredi, le Premier ministre du Japon, Yasuo Fukuda, avait également annoncé la création prochaine d'un Fonds d'aide aux investissements en Afrique au sein de la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC) qui financera directement des sociétés dans les pays africains et garantira le financement par des banques japonaises pour les activités économiques en Afrique.
"Le but est de faire en sorte que l'aide financière à l'Afrique atteigne environ 2,5 milliards de dollars américains d'ici à cinq ans.
Ce que nous visons c'est de doubler les investissements japonais en Afrique grâce à la collaboration entre les secteurs public et privé", avait précisé M.
Fukuda.

30 مايو 2008 10:37:00




xhtml CSS