Le PM éthiopien conserve la direction du NEPAD en dépit des défis

Kampala- Ouganda (PANA) -- Le Premier ministre éthiopien, Meles Zenawi, l'un des dirigeants africains les plus en vue, a conservé automatiquement la direction du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), en dépit d'une opposition silencieuse à son mandat de trois ans à la tête de l'institution.
"La question de la présidence n 'a pas été soulevée lors de la réunion.
Il (M.
Zenawi) va automatiquement conserver la direction", a indiqué à la PANA, un Haut fonctionnaire, qui a participé à la réunion du Comité de mise en ?uvre des chefs d'Etat tenue sur place, ce samedi.
Ce délégué, qu'on ne peut pas identifier car n'ayant pas été autorisé à divulguer les détails de la réunion, a indiqué qu'il n'y avait pas d'objections publiques à l'extension du mandat du dirigeant éthiopien lors de la rencontre des dirigeants du NEPAD.
Il était prévu que le président sénégalais Abdoulaye Wade entre en compétition avec le Premier ministre éthiopien pour le poste.
"Le fait qu'il a déjà occupé un mandat de trois ans est un motif de préoccupation.
Il (Meles) est impliqué dans plusieurs comités de l'Union africaine.
Nous pensons qu'il devrait abandonner certaines responsabilités", a indiqué un fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères du Nigeria.
Un officiel d'un pays de l'Afrique de l'Est a affirmé que le plan du président Wade pour débarquer M.
Zenawi est le résultat d'une longue rivalité entre les deux dirigeants, tout en notant que le président sénégalais s'était disputé auparavant avec son homologue éthiopien.
La bataille de haut profil pour la direction du Comité de mise en ?uvre des chefs d'Etat pour le NEPAD dont le nom a été changé en Comité d'orientation du NEPAD, a souvent créé une controverse lors du sommet de l'UA.
Lors du sommet d'Addis-Abeba, en janvier 2010, le président Abdoulaye Wade a eu une empoignade avec le guide de la Révolution libyenne, Muammar Kadhafi, qui a recommandé la dissolution du panel de chefs d'Etat pilotant les activités du NEPAD, estimant que son rôle n'était pas clair et qu 'il représentait un doublon avec le Sommet de l'UA.
Le dirigeant libyen a également tourné en dérision la tenue d'une série de sommets séparés avant le Sommet principal de l'UA, soulignant que c'était une perte de temps.
La 15ème session du Sommet de l'UA va se tenir du 25 au 27 juillet à Kampala, en Ouganda, où environ 30 chefs d'Etats africains discuteront de sujets ayant à l'Afrique, dans les domaines notamment de la santé maternelle et infantile, et de la sécurité régionale.

24 juillet 2010 19:41:00




xhtml CSS