Le PAM vient au secours des sinistrés burundais

Bujumbura- Burundi (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé, jeudi, avoir fourni leurs premières rations alimentaires à quelque 7.
000 personnes déplacées par les combats dans la province de Bubanza, dans le nord-Ouest du Burundi.
Selon l'organisme onusien, ces populations seraient restées un mois sans qu'aucune autre organisation humanitaire leur vienne en aide.
Le chargé de l'information et des relations publiques au bureau du PAM au Burundi, M.
Isidore Nteturuye, a indiqué que l'organisme a distribué 27 tonnes, essentiellement de céréales et un peu d'huile, ajoutant que ces rations doivent couvrir sept jours.
Il a expliqué qu'une opération similaire, devant toucher 7.
000 autres déplacés de guerre, a été programmée pour le vendredi 23 mai en faveur des populations déplacées de Ruce, toujours dans Bubanza.
Il n'y a pas que Bubanza à connaître un drame humanitaire du genre, a confié, de son côté à la PANA, M.
Antoine Gérard, chef du bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires au Burundi (OCHA).
Il a indiqué que les combats que se livrent l'armée gouvernementale et le mouvement rebelle des Forces pour la défense de la démocratie (FDD) ne facilitent pas l'accès des humanitaires aux déplacés de guerre.
Quelque 388.
000 Burundais vivent dans 226 sites disséminés à l'intérieur de leur propre pays à cause de la guerre civile, ce qui constitue l'une des plus grandes populations déplacées dans un seul pays dans la région des Grands Lacs, selon le responsable de OCHA.

22 mai 2003 18:16:00




xhtml CSS