Le PAM valide un plan d’action national pour les cantines scolaires au Congo

Brazzaville, Congo (PANA) – Le Programme alimentaire mondial (PAM), en partenariat avec la Banque mondiale et le gouvernement congolais, vient de valider le plan d’action national pour les cantines scolaires au Congo, en vue d’aider les pays à renforcer leur système éducatif dans plusieurs domaines, rapporte dimanche à Brazzaville la presse locale.

Selon le quotidien pro-gouvernemental, ‘’Les dépêches de Brazzaville’’, il s’agit dans les secteurs de l’éducation de base, de la répartition et la gestion des ressources, du bien-être de l’enfant à travers la santé et l’alimentation scolaire, de la formation des enseignants, des Nouvelles technologies de l’information et de la communication, de l’équité et de l’inclusion.

Selon le représentant du PAM au Congo, David Bulman, ce programme est un outil d’évaluation permettant à chaque pays d’évaluer son système d’alimentation scolaire et de se situer par rapport aux meilleures pratiques internationales en la matière.

S’agissant du Congo, le diagnostic de la situation de l’alimentation scolaire a été fait à l’issue d’un atelier organisé en juin dernier à Brazzaville.

‘’L’existence d’écoles, de manuels et d’enseignants de qualité permettent de dispenser une éducation efficace, uniquement si les enfants qui vont à l’école, sont prêts et capables d’étudier. L’enfant est au centre des efforts pour réaliser l’Education pour tous en 2015 et atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement, relatifs à l’éducation de base universelle et l’égalité entre les sexes pour l’accès à l’instruction’’, a indiqué le fonctionnaire onusien, précisant que l’alimentation scolaire était un filet de sécurité sociale, un transfert de ressources vers les populations les plus démunies.

Der son côté, la représentante de la Banque mondiale, Sylvie Doussou, qui apprécie ce programme qu’elle juge extrêmement important d’autant plus qu’il concerne d’abord la jeunesse qui est l’avenir de demain, puis l’alimentation, sans laquelle, on ne peut pas garantir et assurer la relève.

‘’Nous, en tant qu’institution de développement, sommes heureux de contribuer à ce type d’exercice et naturellement de nous associer au PAM pour soutenir la gouvernement congolais pour ses efforts dans l’éducation, la faim et la malnutrition’’, a dit Mme Doussou.

Selon le directeur de Cabinet du ministre de l’Enseignement primaire et secondaire, Brice Hilaire Ounounou, les projets d’appui aux cantines scolaires dans les écoles maternelles et primaires du Congo ont une influence sur le statut nutritionnel des enfants et améliorent le taux brut de scolarisation.

‘’Les cantines scolaires contribuent efficacement à l’accroissement des rendements scolaires’’, a déclaré Ounounou, ajoutant: ‘’Dans les centres d’éducation préscolaire, l’apport des denrées alimentaires améliore le taux de fréquentation des tout-petits".
-0- PANA MB/BEH/IBA   09octobre2014

09 october 2014 12:40:17




xhtml CSS