Le PAM va continuer à soutenir les déplacés internes au Kenya

Nairobi- Kenya (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) a promis aux personnes ayant souffert des violences post-électorales au Kenya de continuer de leur fournir une aide alimentaire.
S'exprimant vendredi, au cours d'une réunion avec le président Mwai Kibaki au palais d'Harambee House, sa résidence officielle, la directrice exécutive du PAM, Josette Sheeran, a déclaré que son organisation renforcera son aide humanitaire en faveur des déplacés internes.
Elle a ajouté que son agence travaille avec ses partenaires pour garantir la prise en charge, dans des conditions satisfaisantes, des besoins alimentaires des personnes touchées par la violence post- électorale dans le pays.
350.
000 personnes environ ont été déplacées du fait de la violence provoquée par les élections contestées du 27 décembre dernier, rappelle-t-on.
Pour le règlement de cette crise politique, le président Kibaki et son principal adversaire, Raila Odinga, aujourd'hui Premier ministre désigné, ont convenu de former un gouvernement élargi de coalition.
Le président Kibaki rendra public le gouvernement de partage du pouvoir, une équipe au sein de laquelle les portefeuilles seront équitablement répartis entre le Parti de l'Unité nationale (PNU) du chef de l'Etat et le Mouvement démocratique Orange (ODM), de Raila Odinga.
Mme Sheeran a souligné que le PAM a également initié une nouvelle procédure de passation de marchés en vertu de laquelle les achats de produits alimentaires se font auprès des pays en développement afin que les agriculteurs puissent en tirer directement profit.
Rappelant que le PAM avait consacré plus de 24 millions de dollars US l'année dernière à l'achat de produits alimentaires sur le marché kényan, Mme Sheehan a révélé que le pays occupe le 8ème rang des pays en développement ayant bénéficié du programme.
Pour sa part, le président Kibaki a remercié le PAM pour l'aide apportée aux populations vulnérables.
Le président a personnellement lancé un appel au PAM et à d'autres organismes intervenant dans le domaine du développement pour leur demander d'appuyer les efforts du gouvernement en direction des agriculteurs déplacés, en leur fournissant des engrais et d'autres produits non-alimentaires, notamment pendant la période des semis.
Le président Kibaki et la responsable du PAM ont reconnu la nécessité, pour l'organisme onusien, de diversifier les différents types d'aliments mis à la disposition des personnes en besoin, en y incluant des aliments locaux, comme les patates douces et la marante, qui sont faciles d'accès et ont une bonne valeur nutritive.
Le gouvernement a mobilisé 1,25 milliard de shillings kenyans prélevés sur le budget annuel pour financer la Stratégie de Redressement national, afin de faire face aux effets de la violence post-électorale, dont le coût devrait atteindre le montant de 31,47 milliards de shillings kenyans, pour la période s'étalant jusqu'au mois de juin de cette année.

05 avril 2008 19:57:00




xhtml CSS