Le PAM relance les cantines scolaires au Burundi

Bujumbura- Burundi (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé, jeudi, la relance de son assistance alimentaire aux écoles secondaires du Burundi après un arrêt de plus d'une décennie de ces activités humanitaires.
Le PAM répond ainsi à un appel du gouvernement de Bujumbura qui peine de plus en plus à subvenir aux besoins alimentaires des écoles secondaires et techniques à régime d'internats.
L'assistance alimentaire va couvrir l'ensemble des 91 écoles secondaires et techniques du pays, indique un communiqué du PAM remis jeudi aux médias.
Le programme, prévu sur plusieurs années, va concerner au moins 40.
000 enfants régulièrement inscrits dans l'enseignement secondaire et technique encadré par le ministère de l'Education nationale, ajoute le communiqué.
Le PAM s'engage à fournir le petit déjeuner, qui était supprimé par la force des choses dans les internats, ainsi que le repas de midi, tandis que le gouvernement continuera à se débrouiller seul pour nourrir ses ouailles le soir.
Le communiqué fait dire au directeur du bureau burundais du PAM, Elatan Milisic que l'objectif visé est d'assurer une alimentation "saine et équilibrée" aux jeunes adolescents des écoles secondaires et techniques du pays.
"Un repas approprié et nourrissant leur permettra non seulement d'améliorer leur état de santé, mais aussi de mieux suivre les cours et ainsi se préparer aux exigences du Burundi de demain", a souligné le patron du PAM.
Le PAM rappelle en outre que ce programme, qui vient compléter le soutien dont bénéficient actuellement les cantines dans le pays, est extensible, dans les prochains jours, à 100.
000 écoliers.
Au niveau des ménages vulnérables, le PAM indique avoir assisté plus de 1,8 million de personnes en 2004 et compte étendre son assistance à plus de 2 millions de personnes affectées par la précarité alimentaire.
L'agence onusienne va également renforcer les projets "vivres contre travail", conclut le communiqué.

05 mai 2005 11:59:00




xhtml CSS