Le PAM redoute une catastrophe alimentaire en Mauritanie

Nouakchott- Mauritanie (PANA) -- La situation nutritionnelle est "sérieuse" en Mauritanie, a estimé jeudi Ibrahim Bocar Daga, chef d'une mission du conseil d'administration du Programme alimentaire mondial (PAM) qui a récemment séjourné durant cinq jours dans différentes régions du pays.
Au cours d'un point de presse à Nouakchott, Bocar Daga, qui est représentant du Mali au PAM, a exhorté les pouvoirs publics mauritaniens à lancer un appel à la communauté internationale, ajoutant qu'il y a urgence à informer et à sensibiliser "tous ceux qui peuvent venir en aide dans pareilles circonstances".
En ce début d'année 2003, la Mauritanie, qui a lancé un appel à l'aide internationale depuis le 31 août dernier, est l'épicentre d'une catastrophe alimentaire qui menace une importante partie du Sahel occidental du fait de la sécheresse et d'une mauvaise campagne agricole 2002, de l'avis de nombreux spécialistes.
Pour faire face à la situation, Nouakchott a élaboré et exécute un plan d'urgence comportant plusieurs volets dont la distribution et la vente de vivres à des prix subventionnés et des aides en matière de santé pour les populations des régions agropastorales.
Un exode vers le Mali et le Sénégal voisins des populations des régions menacées, qui sont aussi les plus peuplées du pays et les plus propices à l'élevage, est déjà constaté, indique-t-on.

28 février 2003 13:37:00




xhtml CSS