Le PAM prolonge l'opération d'aide alimentaire à l'Ethiopie

Addis-Abeba- Ethiopie (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé vendredi un appel pour obtenir 205 millions de dollars en vue de distribuer, pour un an supplémentaire, des vivres à des millions de personnes touchées par la sécheresse en Ethiopie.
Dans le cadre de cette opération prolongée, l'agence des Nations Unies aurait besoin de 480.
000 tonnes d'aide alimentaire pour 4,6 millions de personnes jusqu'en mars 2004 afin d'éviter une rupture potentielle de la distribution des vivres au mois d'août de cette année.
Le PAM a augmenté ses distributions de vivres et nourrit 4,4 millions de personnes depuis l'année dernière, alors qu'une mauvaise pluviométrie avait beaucoup réduit la production alimentaire de l'Ethiopie, faisant craindre le risque d'une famine à grande échelle.
Près de 11 millions de personnes en zone rurale comptent sur l'aide alimentaire internationale pour survivre.
Ceux qui ne sont pas couverts par l'opération d'urgence du PAM recevront de l'aide alimentaire par le biais des dons de la Commission de prévention et de préparation des catastrophes (DPPC) du gouvernement éthiopien et des ONG.
"Alors que nous nous approchons petit à petit de juillet et de la "saison de la famine", il est important que l'aide alimentaire arrive aux fermiers et à leurs familles qui sont sur le point d'épuiser leurs réserves alimentaires", a dit Georgia Shaver, la représentante résidente du PAM.
"La survie de ces populations va dépendre de l'arrivée rapide des vivres et en quantités suffisantes", a-t-elle ajouté.
Les donateurs ont offert jusqu'ici plus de 70 pour cent des 1,4 million de tonnes d'aide alimentaire dont l'Ethiopie a besoin pour 2003.
Mais sans les 300.
000 tonnes toujours nécessaires pour nourrir les fermiers touchés par la sécheresse pour le reste de l'année, le PAM craint qu'il y ait une rupture de stock en août.
Plus de 130.
000 tonnes d'aide alimentaire ont été distribuées à 10 millions de personnes en mars, mais le risque de voir les stocks s'épuiser dans quelques mois explique la réduction des rations de céréales de 15kg par personne à 12,5 kg par personne.
Alors que le fait d'économiser les stocks alimentaires disponibles permet d'atteindre plus de gens, la réduction des rations pourrait amener à donner aux familles de faibles quantités de vivres inacceptables, ont constaté les responsables des secours.
Le PAM est aussi inquiet de la quantité insuffisante de nourritures fortifiées destinées aux enfants et aux mères malnutries.
L'Ethiopie a reçu à ce jour plus de 50 pour cent des 128.
000 tonnes de nourriture fortifiée, dans le cadre des programmes gérés par le PAM, le DPPC et les ONG.
On a commencé à s'inquiéter des pénuries alimentaires à la mi- 2002 après une sécheresse prolongée, se traduisant par une baisse de 25 pour cent par rapport à l'année précédente de la production de céréales et de légumineuses.
Le gouvernement, le PAM, les autres agences des Nations Unies et les ONG évaluent actuellement la situation alimentaire des populations de quatre régions éthiopiennes.
De récentes études ont révélé "une situation nutritionnelle peu brillante" dans les régions d'Afar, du Tigré et du Southern Nations, Nationalities and People's Region (SNNPR).
"Nous remercions les donateurs pour leur réponse positive à l'appel en faveur de la lutte contre la famine en Ethiopie, qui a a sauvé des milliers de vies humaines.
"Toutefois, la crise n'est pas terminée, et le fait de recevoir plus d'aide au cours des prochains mois sera déterminant", a dit Mme Shaver.

11 avril 2003 21:09:00




xhtml CSS