Le PAM préoccupé de la situation de malnutrition dans les zones touchées par Boko Haram

Tunis, Tunisie (PANA) - Le Programme alimentaire mondial (PAM) a mis en garde jeudi contre la propagation probable de la malnutrition qui risque de toucher des milliers de femmes et d'enfants dans les régions frontalières du Nigeria avec le Cameroun, le Tchad et le Niger, affectées par des actes de violence commis par la secte islamiste Boko Haram.

Le PAM a accordé des aides alimentaires durant le premier trimestre de cette année en faveur de plus 100.000 réfugiés, de revenants et de déplacés, a indiqué le porte-parole des Nations unies, Stéphane Jarek, ajoutant que le Programme avait aussi procuré des soins à plus de 30.000 enfants et femmes allaitantes qui souffrent de malnutrition dans différentes parties au Cameroun, au Tchad et au Niger, touchées par la violence du fait de Boko Haram.

Mais, a-t-il ajouté, à cause du manque de financements, le PAM n'a pu toucher tous ceux à qui il souhaitait donner des aides de survie.

Le PAM est préoccupé par la situation alimentaire difficile des nouveaux arrivants dans les pays voisins du Nord du Nigeria où le taux de la malnutrition au sein des enfants de moins de 5 ans et des femmes allaitantes est estimé à plus 15 pc.
-0- PANA AD/IN/JSG/IBA 08mai2015

08 mai 2015 09:30:48




xhtml CSS