Le PAM pourrait manquer de moyens pour aider les Libériens

Dakar- Sénégal (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies a prévenu qu'il pourrait, dès le mois de juillet, être contraint de mettre un terme aux distributions d'aide alimentaire en faveur de centaines de milliers de Libériens s'il ne reçoit pas "immédiatement" des dons.
L'organisme onusien a affirmé, dans un communiqué rendu public mardi, que l'arrêt de ces programmes de distribution de nourriture pourrait remettre en cause la délicate transition vers la stabilité, alors que le pays tente de se remettre d'une guerre civile dévastatrice de 14 ans.
Le PAM a reçu moins de la moitié des financements nécessaires à son programme pour l'Afrique de l'Ouest, qui couvre le Liberia, la Sierra Leone et la Guinée.
Les contributions ne sont que de 32,4 millions de dollars sur les 77,7 millions sollicités.
"La paix effectue un difficile retour au Liberia", a déclaré le directeur régional du PAM pour l'Afrique occidentale et centrale, Manuel da Silva.
"Après des années de combat et de destruction, les Libériens doivent être en mesure de retrouver leurs maisons et leurs moyens de subsistance pour que la stabilité puisse s'installer.
Cependant, les progrès sont profondément remis en cause lorsque les populations ne disposent pas du minimum, comme la nourriture", a-t-il noté.
La guerre du Liberia a provoqué la mort de plus de 200.
000 personnes, entraîné le déplacement d'un demi-million de personnes au moins et détruit les infrastructures du pays.
Dans l'ensemble, un million de Libériens sont malnutris et ne bénéficient pas d'une ration alimentaire quotidienne suffisante.
Le PAM distribue actuellement des rations alimentaires d'urgence à 490.
000 personnes au Liberia, en particulier des repas quotidiens pour 258.
000 élèves du cycle primaire.
L'organisme envisage, s'il réussit à obtenir les financements requis, d'élargir son programme de distribution de nourriture dans les écoles pour toucher 350.
000 élèves dans l'ensemble du pays.
La PAM distribue aussi des rations alimentaires aux populations déplacées et aux réfugiés récemment rentrés chez eux.
Il distribue également des rations d'urgence aux personnes souffrant de malnutrition (en particulier aux enfants), tout en gérant des programmes de "nourriture pour la formation" et autres projets de création de ressources.
Les donateurs ayant répondu à l'appel lancé cette année pour la région et permis ainsi de collecter 77,7 millions de dollars sont les suivants: Etats-Unis (25,2 millions de dollars), Japon (2,3 millions), Suisse (1,4 million), France (1,2 million), Pays-Bas (1 million), Canada (382.
000 dollars), Norvège (245.
000 dollars) et Corée du Sud (40.
000 dollars).
Le PAM a fait savoir que son Service d'appui aérien pour la région côtière de l'Afrique de l'Ouest est également handicapé par un grave déficit de financement (60%), seuls 1,3 million de dollars ayant été reçus sur les 3,2 millions nécessaires.
Les donateurs ayant financé ce Service d'appui aérien sont : EC-ECHO (538.
000 dollars), Etats-Unis (500.
000 dollars), France (202.
000 dollars), Suisse (74.
000 dollars) et Irlande (25.
000 dollars).

19 mai 2004 08:37:00




xhtml CSS