Le PAM opte pour des corridors humanitaires pour atteindre des soudanais du Sud mourant de faim

Addis Abeba, Ethiopie (PANA) - Le Programme alimentaire mondial (PAM) a obtenu la permission de traverser la frontière éthiopienne pour apporter des secours à la population du Soudan du Sud et est en train de chercher une permission pour que le Soudan lui ouvre ses frontières.

Le directeur exécutif du PAM, Ertharin Cousin, a déclaré qu'atteindre des millions de Soudanais du Sud pris dans les mailles du conflit et incapables d'accéder aux secours, était critique, car il s'agit d'arrêter la crise dans ce pays et qu'elle n'évolue pas en une "tragédie humanitaire" mortelle.

"Nous remercions l'Ethiopie pour nous avoir permis de traverser la frontière pour distribuer de la nourriture au Soudan du Sud. Il est moins cher pour un projet de secours sous-financé, si nous pouvons conduire des camions plutôt que de nous engager dans des largages aériens beaucoup plus chers," a expliqué M. Cousin.

Au moins 88 .000 Soudanais du Sud affamés, femmes et enfants, ont traversé la frontière vers la région de Gambella de l'Ethiopie occidentale à la recherche de secours. Le directeur exécutif du PAM a révélé qu'avec le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR), les deux agences cherchent des partenariats avec des agences non-gouvernementales pour améliorer la sécurité alimentaire au Soudan du Sud.

Ainsi les chefs des deux agences ont visité le camp de Kule, qui accueille 23.000 réfugiés et le poste frontière de Pagak, où ils ont rencontré des réfugiée qui survivent grâce à de l'herbe, des fruits sauvages et qui vont en direction des centres de nutrition à l'intérieur de l'Ethiopie.

Antonio Guterres, responsable du HCR, a exprimé son appréciation pour "l'énorme générosité" de l'Ethiopie, permettant à 80.000 réfugiés de traverser la frontière. "Les conditions physiques et psychologiques de ces personnes sont choquantes. C'est une tragédie que je n'espérait pas revoir encore," a déploré Guterres. "Beaucoup de ces gens deviennent réfugiés pour la seconde fois", a-t-il ajouté.

Le PAM conduit une opération majeure trans-frontalière venant de l'Ethiopie, pour délivrer 15.000 tonnes de nourriture par les airs, par les embarcations de fleuve et les camions à des centaines de milliers de réfugiés soudanais du Sud et du Soudan vivant dans les parties éloignées et inaccessibles du Soudan du Sud.        

Près de 255.000 Soudanais du Sud ont cherché refuge dans les pays voisins de l'Ouganda, du Kenya et du Soudan aussi bien qu'en Ethiopie. Le rush massif met à rude épreuve la réponse humanitaire. Le HCR utilise un hélicoptère de transport Mi-8 de 20 passagers et un avion cargo d'une capacité de quatre tonnes, dans l'opération "Gambella" pour assister les réfugiés arrivant du point d'entrée de Akobo, une localité difficile à atteindre.

-0- PANA AO/VAO/MTA/BEH/IBA  03 avril 2014

03 avril 2014 16:05:11




xhtml CSS