Le PAM offre de la nourriture aux indigents burundais

Bujumbura- Burundi (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) vient d'initier au Burundi un vaste Projet d'intervention prolongée de secours et de redressement visant à nourrir plus de 600.
000 nécessiteux pour une durée de 36 mois, du 1er février 2003 au 31 janvier 2006, indique l'agence spécialisée des Nations Unies.
Quelque 294.
000 tonnes de vivres seront nécessaires pour un coût de près de 195 millions de dollars, d'après le représentant du PAM au Burundi, Mustapha Darboe.
Il s'agit d'une contribution humanitaire visant à améliorer les conditions d'insécurité alimentaire chez les Burundais nécessiteux, indique la même source.
Une alimentation sélective sera assurée aux enfants souffrant de malnutrition, aux femmes enceintes, aux mères allaitantes ainsi qu'aux personnes atteintes de maladies chroniques.
Le projet intéresse également les rapatriés rentrant d'exil, ainsi que les réfugiés, principalement ceux de la RD Congo vivant au Burundi.
M.
Darboe a en outre rappelé que le PAM initie déjà, au Burundi, des activités humanitaires en rapport avec l'alimentation scolaire, le programme "Vivres contre travail" ou encore la distribution saisonnière d'une ration de semences aux agriculteurs, ainsi que des aides aux centres sociaux pour personnes vulnérables et atteintes du HIV/SIDA.
L'insécurité alimentaire persistante au Burundi est principalement liée aux déplacements répétées des populations, aux conditions climatiques défavorables et à une forte densité démographique, a souligné M.
Darboe.
Tous les mois, près de 385.
000 personnes au Burundi reçoivent une aide alimentaire du PAM.
Chaque mois, plus de 24.
000 personnes sont assistées pour cause de malnutrition dans 233 centres de nutrition thérapeutique a travers le pays.
Ce nombre serait vraisemblablement beaucoup plus élevé si toutes les personnes ayant besoin de ces services étaient en mesure d'accéder aux centres d'après toujours le PAM.
Le désastre humanitaire au Burundi est que l'indigence frappe plus de 67 pour cent de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté du fait de la guerre civile, indique-t-on.

05 mars 2003 16:39:00




xhtml CSS