Le PAM met en place un projet d'assistance aux malades du SIDA

Brazzaville- Congo (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) vient de mettre en place un projet d'assistance aux malades du VIH/SIDA au Congo, en vue d'améliorer l'état nutritionnel des personnes vivant avec cette pandémie, a-t-on appris mercredi, de source proche du Programme national de lutte contre le SIDA (PNLS).
Quelque 45.
000 personnes vivant avec le VIH/SIDA bénéficieront de l'aide du PAM jusqu'à août 2004.
Elles sont admises pour recevoir l'aide à condition qu'ils soient séropositifs au VIH/SIDA et suivis dans les centres cibles et qu'ils aient été au préalable informés de leur statut sérologique.
Les centres retenus sont Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie au sud du Congo et Ouesso, au nord.
La mise en ouvre de ce projet sera assurée par le PNLS, en collaboration du Centre de traitement ambulatoire (CTA).
La distribution des vivres dans ces villes sera faite par Caritas et le Mouvement des femmes chrétiennes pour la paix (MOPAX).
La séroprévalence du VIH/SIDA au Congo est de 7,78 % avec une projection de 11 % d'ici à la fin de cette année.
Le pays compte près de 100.
000 personnes infectées par cette pandémie.
Toutefois, ce chiffre est en deçà de la réalité avec les violences sexuelles perpétrées lors des différentes guerres de 1993, 1997, 1998 et 1999 que le pays a connues.
La prévalences du VIH/SIDA est plus élevée dans les deux grandes villes du pays, Brazzaville avec 8 % et Pointe-Noire, principal centre économique du Congo, avec 14 %.
Les Centres de traitement ambulatoire de Brazzaville et Pointe-Noire assurent la prise en charge de 1.
141 personnes vivant avec le VIH/SIDA.
En 1997, rappelle-t-on, le Congo avait notifié à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) 10.
423 malades du SIDA et 100.
000 séropositifs.

03 octobre 2001 09:09:00




xhtml CSS