Le PAM juge inacceptable la politisation de l'aide alimentaire

Harare- Zimbabwe (PANA) -- Le Programme alimentaire mondial (PAM) a décidé de geler la distribution de l'aide alimentaire dans la région zimbabwéenne d'Insiza aussi longtemps que ne sera pas garantie la sécurité de ses agents sur le terrain.
L'agence onusienne a suspendu depuis la semaine dernière les opérations humanitaires dont profitaient plus de 6.
000 personnes touchées par la famine dans la région, après que des groupes supposés appartenir au parti au pouvoir ont attaqué les dépôts de céréales et volé les produits alimentaires.
Ces faits se sont produits en pleine campagne pour les élections législatives partielles prévues dans la zone, mais le parti au pouvoir a rejeté les accusations selon lesquelles ses militants seraient impliqués dans ces attaques.
Le porte-parole du PAM, M.
Luis Clemmens, a déclaré que les opérations de son organisme resteront suspendues à Insiza jusqu'à ce que le gouvernement sévisse contre les vols de nourriture et garantisse la sécurité des agents chargés d'assurer la distribution des vivres.
"L'aide alimentaire reste suspendue à Insiza jusqu'à nouvel ordre.
Le PAM a rencontré des responsables du gouvernement, mais les questions que nous avons soulevées n'ont pas eu de réponse, et notre position restera inchangée jusqu'à ce que cela soit fait", a-t-il souligné.
"La politisation de l'aide alimentaire est inacceptable", a-t-il dit, ajoutant: "si cette affaire n'est pas résolue, nous ne retournerons pas à Insiza, car nous voulons éviter l'utilisation de l'aide alimentaire internationale à des fins politiques".
L'Union nationale africaine du Zimbabwe/Front patriotique (ZANU- PF, au pouvoir) avait remporté les élections partielles pour lesquelles le gouvernement de Harare avait accusé le PAM d'utiliser l'aide alimentaire pour battre campagne en faveur de l'opposition.

02 novembre 2002 19:49:00




xhtml CSS