Le PAM distribue une aide alimentaire à des milliers de personnes déplacées par la violence à Bangui

New York, Etats-Unis (PANA) – Les travailleurs humanitaires ont eu accès à plus de 30.000 personnes nouvellement déplacées et dans un besoin criant de nourriture en Centrafrique où "la situation demeure tendue et fragile après une nouvelle flambée de violence", a annoncé mercredi le Programme alimentaire mondial (PAM).

"Il est essentiel que le PAM dispose de ressources nécessaires pour venir en aide aux personnes les plus vulnérables, affectées de manière répétitive par une crise qui a éclaté deux ans auparavant", a déclaré Bienvenu Djossa, le directeur-pays du PAM en Centrafrique.

D'après le PAM, près de 900.000 personnes sont encore déplacées ou ont trouvé refuge dans les pays voisins depuis le début du conflit en 2013. L'agence et ses partenaires ont pour ambition de venir en aide à 1,2 million de personnes dans les zones les plus affectées par le conflit et la faim.

Le PAM a annoncé qu'il a un besoin urgent de 21 millions de dollars pour poursuivre son assistance vitale aux familles dans le besoin d'ici la fin de l'année parce que "plus de 40.000 personnes seront forcées de fuir leur pays d'ici quelques jours".

"La situation demeure tendue et fragile mais le PAM a pu atteindre au cours de la semaine passée les personnes les plus vulnérables, des personnes qui ont été sevrées de toute assistance pendant des jours et vivant dans des circonstances difficiles dans plus de 20 sites de déplacement", a expliqué  Djossa.

"Même avant cette dernière escalade de violence, environ une personne sur quatre a un besoin urgent d'assistance alimentaire et lutte pour se remettre des énormes perturbations causées dans leur vie par le conflit", a-t-il ajouté.
-0- PANA AA/AR/ASA/TBM/SOC  14oct2015

14 octobre 2015 23:25:52




xhtml CSS