Le PAM appelle à un programme de sauvetage humain

Nairobi- Kenya (PANA) -- L'année 2008 a été l'une des plus difficiles pour le Programme alimentaire mondial (PAM), a déclaré dans un communiqué rendu public à son siège, à Rome, en Italie, l'agence onusienne, lançant un appel pour la mise en place d'un programme de sauvetage humain.
Le PAM indique que l'impact des prix élevés des denrées alimentaires, suivi de la crise financière mondiale avaient exercé une pression supplémentaire sur ses opérations et les vies de près de 100 millions de personnes qu'il a pour objectif de nourrir en 2009.
En tant qu'agence dépendant entièrement de dons volontaires, le PAM a eu à lancer des appels répétés aux gouvernements donateurs pour financer ses opérations.
Tandis que les prix des denrées alimentaires de base ont baissé récemment après avoir atteint un pic sans précédent, la plupart de ceux qui dépendent du PAM pour une aide alimentaire sont toujours confrontés à des prix élevés sur les marchés locaux.
"Les dirigeants du monde doivent être mis face aux valeurs implicites des choix politiques qu'ils font.
Le monde est prêt à débloquer des milliers de milliards pour des plans de sauvetage financiers.
Qu'en-est il du sauvetage des hommes ?", a déclaré la directrice exécutive du PAM, Josette Sheeran.
"Nous sommes à un moment critique où nous risquons d'assister à une spirale de la faim alors que la population mondiale va atteindre les neuf milliards d'habitants d'ici 2050", a expliqué Mme Sheeran.
"En 2009, le PAM doit réunir 5,2 milliards de dollars pour les besoins alimentaires urgents et la directrice exécutive du PAM a appelé à un "Plan de sauvetage humain" pour nourrir le nombre croissant de personnes affamées.
A moins que le PAM ne réunisse ces fonds rapidement pour certaines de ses opérations les plus importantes, les stocks pourraient s'épuiser au début du mois de mars, ce qui va affecter des millions de personnes en Haïti, en Ouganda, au Bangladesh et dans d'autres points chauds du monde.
Pour répondre aux besoins de ceux qui ont faim, le PAM invite les dirigeants de la planète à engager juste une fraction des fonds qu'ils ont réuni pour remettre à flot les institutions financières ou soutenir les programmes destinés à relancer les économies tombées en récession.
Les opérations du PAM en Afghanistan, au Soudan et en Somaie pourraient également être compromises sans nouveaux financements d'ici la première moitié de l'année prochaine.

17 décembre 2008 17:33:00




xhtml CSS