Le PAM annonce la réduction de ses activités au Katanga

Kinshasa- RD Congo (PANA) – Le bureau du Programme- alimentaire mondial (PAM) en RD Congo, a annoncé la réduction de ses activités dans la province du Katanga, suite à de multiples incidents survenus au cours des dernières semaines dans la région.
Dans un communiqué parvenu mardi à la PANA, l'agence onusienne fait notamment état de la réduction des vivres et autres biens de secours acheminés à travers une flotte inter-agences de 25 camions mise en place pour faciliter la livraison, dans les délais, de l'aide humanitaire aux personnes les plus démunies dans les zones excentrées de la province du Katanga.
Cette décision intervient suite aux multiples incidents survenus au cours des dernières semaines et dont les deux derniers ont eu lieu sur les parcours Kalemie-Fatuma et Lubambashi-Kalemie.
Les camions transportant des vivres du PAM et du matériel du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) ont été arrêtés à des barrières érigées par des villageois ou des personnes habillées en civil qui prétendaient être des agents des services de renseignements ou de la Police nationale congolaise.
Le passage leur a été interdit sous prétexte que les Nations unies collaboreraient avec le Rwanda contre les intérêts de la RD Congo en leur transportant des armes et des vivres.
Le PAM déplore la persistance et la violence de ces tracasseries malgré les différentes démarches menées auprès des autorités et les informations diffusées à travers les médias sur les activités humanitaires du PAM en général et de la flotte de camions inter- agences en particulier.
Plus de 150 tonnes de vivres et 200 tonnes d'autres produits ont pu être livrés dans les délais dans les localités situées dans le triangle Kalemie-Lubumbashi-Moba au cours des derniers mois, près de 100.
000 personnes anciennement déplacées ou réfugiées dans les pays voisins se réinstallent et doivent rebâtir leurs foyers dévastés dans ces zones.
La réussite de leur réintégration dans le système économique congolais dépend pour beaucoup de l'assistance humanitaire.
Pour le PAM, la pleine reprise des activités de la flotte de camions inter-agences ne pourrait être envisagée qu'une fois garantie la sécurité du personnel et du matériel roulant de cette flotte.
Le PAM fournit une aide à près de 100 millions de personnes, dont 61 millions d'enfants, dans plus de 80 pays.

11 septembre 2007 15:27:00




xhtml CSS