Le Nigeria veut éliminer la transmission mère-enfant du VIH

Lagos, Nigeria (PANA) - Le Nigeria doit introduire un test de dépistage obligatoire pour les femmes enceintes en vue d'éliminer la transmission du VIH de la mère à l'enfant, selon le chef de l'Agence nationale de lutte contre le VIH/SIDA (NACA), le Pr John Idoko.

70.000 enfants naissent tous les ans au Nigeria infectés par le VIH, a indiqué le Pr Idoko lors d'une conférence de presse à l'occasion de la célébration lundi de la Journée mondiale du SIDA.

"Nous ferons de notre mieux pour rendre le test de dépistage du VIH/SIDA disponible pour toutes les femmes enceintes au Nigeria car il est inacceptable qu'entre 60.000 et 70.000 enfants naissent séropositifs tous les ans au Nigeria", a-t-il estimé.

Le patron de la NACA note toutefois que le taux de prévalence du VIH au Nigeria a baissé de 4,6 pour cent (en 2009) à 4,1 pour cent l'année dernière, selon la dernière étude sentinelle réalisée.

"Il existe des éléments de preuve confirmés par les Nations unies selon lesquels, le VIH se stabilise dans certains pays, y compris au Nigeria. Bien que nous ayons noté une baisse du taux de prévalence du VIH au Nigeria, le taux élevé dans certains Etats reste une source d'inquiétude pour la réponse nationale au VIH.

"Un nombre plus important de femmes (environ 1,72 million)  que d'hommes vivent avec le VIH au Nigeria en conséquence du statut social, politique et économique peu enviable de la femme en Afrique en général et au Nigeria en particulier", a observé le Pr Idoko.

Le thème de la Journée mondiale du SIDA 2011 est: "Objectif Zéro: Zéro nouvelles infections. Zéro discrimination.  Zéro décès lié au SIDA".
-0- PANA SEG/NFB/JSG/IBA 29nov2011

29 novembre 2011 12:05:40




xhtml CSS