Le Nigeria réitère son option militaire contre Gbagbo

Abuja, Nigeria (PANA) - Le ministre nigérian des Affaires étrangères, Mme Hajia Salamatu Suleiman, a déclaré vendredi à Abuja que l’usage de la force est devenue inévitable pour faire chasser du pouvoir le président sortant de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo, déplorant l’échec des efforts diplomatiques pour résoudre la crise politique ivoirienne.

S’exprimant devant la presse pour faire le compte rendu de l’audience que le président Goodluck Jonathan a accordée au Premier ministre d'Alassane Ouattara, Guillaume Soro, elle a rappelé les efforts de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour trouver une issue pacifique à cette crise.

Elle a rappelé que le président en exercice de la CEDEAO avait envoyé plusieurs émissaires en Côte d'Ivoire en vue de régler pacifiquement la crise post-électorale dans ce pays, sans succès.

"Le président en exercice de la CEDEAO (le président Jonathan) a envoyé plusieurs émissaires en Côte d'Ivoire pour tenter de régler la question par la voie diplomatique afin de ne pas avoir recours à la force militaire. Maintenant, il semble que l’intervention militaire est la seule option qui reste", a déclaré Mme Suleiman.

Toutefois, elle a souligné que le président Jonathan et ses pairs de la CEDEAO "tentent toujours de poursuivre le dialogue et d'explorer la meilleure solution à cette crise".

Le président Jonathan a reçu vendredi à Abuja M. Soro qui effectue une tournée en Afrique de l’Ouest.  
-0- PANA MON/SEG/NFB/AAS/IBA 21jan2011

21 janvier 2011 16:49:34




xhtml CSS