Le Nigeria devant la Cour de la CEDEAO le 24 septembre prochain

Abuja, Nigeria (PANA) - Le Nigeria sera devant la Cour de justice de la CEDEAO le 24 septembre prochain suite à une plainte déposée par une organisation islamiste qui  réclame 105 milliards de nairas, soit environ 523 millions de dollars américains, au gouvernement en guise de dommages après la mort de plus de 800 personnes et le déplacement de 60.000 autres dans les violences qui avaient suivi l’élection présidentielle de 2011.

Dans la plainte déposée auprès de la Cour le 16 janvier 2014, les avocats de la Jama’a Foundation estiment que l'Etat a failli dans ses devoirs de protéger la vie et les biens lors des violences post-électorales de 2011.

L’organisation soutient que les morts, la destruction et les déplacements qui ont affecté certains de ses membres constituent une violation manifeste de leur droit à la vie, à la dignité humaine, à l’égalité dans la protection, tel que prévu par la loi.

Elle demande, également, à la Cour d’ordonner à l'Etat nigérian de mettre en œuvre les recommandations de la commission d’enquête de Sheikh Lemu, mise sur pied par le gouvernement nigérian au lendemain de la violence post-électorale.

En réponse, le conseiller de l'Etat a soulevé des exceptions qui ont été jointes au fond par le juge, Chijioke Nwoke.

Sur sa demande d’entendre des témoins, la Cour a autorisé la partie civile à appeler les témoins à se présenter à la Cour lors de la prochaine audience.
-0- PANA SEG/ASA/JSG/IBA 16juin2015

16 juin 2015 11:20:56




xhtml CSS