Le Nigeria courtise un scientifique basé aux Etats-Unis

New York- Etats-Unis (PANA) -- Deux mois à peine après l'appel lancé par Gabriel Oyibo, un scientifique nigérian basé aux Etats- Unis, à destination des pays africains pour solliciter leur soutien dans le but permettre l'exploitation de sa découverte au profit du développement, le gouvernement de son pays vient de l'inviter à diriger un nouveau projet baptisé Programme des experts et universitaires nigérians de la diaspora (NEADS).
M.
Oyibo doit sa notoriété au niveau international au fait qu'il a figuré, en 2002 et 2003, sur la liste des personnes nominées au Prix Nobel de mathématiques et de physiques, du fait des nouvelles théories qu'il avait découvertes.
Ces dernières sont considérées comme de plus grande valeur que celles de Chadrasekha (lauréat en 1983) et de valeur égale à celles d'Abdus Salam (lauréat en 1979), en physiques.
Les deux ouvrages d'Oyibo, "Le grand théorème unifié, représentation de la théorie du champ unifié ou de la théorie du tout" et "Le grand théorème unifié : découverte de la théorie du tout et de l'élément fondamental de la théorie des quanta", ont suscité une profonde révision de ces sujets en Europe et en Amérique.
Peter Okebukola, secrétaire exécutif de la Commission des universités nigérianes (NUC), a affirmé, dans une lettre adressée au scientifique, que la décision du gouvernement nigérian avait pour fondement ses "constantes réalisations scientifiques reconnues dans le monde entier".
"Le NEADS a pour but d'attirer des experts et des universitaires de la diaspora nigériane, afin de les amener à apporter leur contribution au développement du système universitaire nigérian et, par conséquent, au développement de la nation par le biais de contrats à court terme avec les universités", a expliqué M.
Okebukola.
Il a demandé à M.
Oyibo de prendre les dispositions nécessaires pour une visite d'un mois au Nigeria, entre les mois d'octobre et de décembre, dans le but de faire une série de conférences sur l'ensemble du territoire national, ajoutant que les activités du NEADS commenceront pleinement en janvier 2005.
M.
Oyibo a accepté l'invitation du gouvernement nigérian.
Il a indiqué que sa nouvelle découverte, baptisée GAGUT (théorème unifié du Dieu Tout-puissant), est devenue une base qui permet aux Africains de s'affirmer dans le cadre du leadership mondial.
"Ce que nous avons fait par le biais du GAGUT a permis de faire retrouver aux Africains leur rôle de leadership historique dans le monde, en ce sens que, dans le passé, notre peuple a fait des découvertes et enseigné au monde", a ajouté le scientifique nigérian.
L'enseignant de l'Université de Bridgeport, dans le Connecticut, a affirmé que sa découverte pourrait préparer l'ensemble du continent africain à se doter d'infrastructures dans le domaine de la santé, de l'industrie automobile, de l'aéronautique, de l'informatique, de la route et de l'approvisionnement en eau.
Il a affirmé que l'Institut Ofappit de Technologie, siège du GAGUT, organisera un séminaire entre les 25 et 29 octobre, pour expliquer les avantages de la découverte aux étudiants, aux enseignants et aux administratifs du secteur de l'enseignement.
M.
Oyibo a également appelé les gouvernements africains à suivre la récente décision du Nigeria de revoir son programme de sciences, afin de tenir compte de la formule du GAGUT, qu'il a qualifiée de plus grande révolution du monde moderne.

12 septembre 2004 14:19:00




xhtml CSS