Le Nigeria célèbre la Journée de l'émancipation de l'Afrique

Lagos- Nigeria (PANA) -- Le président nigérian Olusegun Obasanjo a appelé mardi les Africains à établir des contacts avec la Diaspora par le biais du partenariat, de la solidarité, de l'unité d'esprit et d'objectifs ainsi que par la coopération transatlantique.
"Nous devons construire des ponts pour combler les écarts existants et exploiter nos ressources intellectuelles et matérielles", a déclaré M.
Obasanjo alors que le Nigeria se joignait au reste de l'Afrique pour célébrer la première journée de l'Emancipation.
"Dans ce contexte de mondialisation rapide, nous ne pouvons pas faire autrement" a-t-il souligné, rappelant que Le huitième sommet ordinaire de l'Union africaine (UA), tenu en janvier à Khartoum, au Soudan, avait décidé, à travers une résolution proposée par le Nigeria, que le 1er août de chaque année serait célébrée comme Journée de l'émancipation, en solidarité avec les Africains de la Diaspora.
Rappelant le "système pernicieux" de la traite des esclaves, M.
Obasanjo, qui s'exprimait dans un message spécial à la nation, a déclaré que des hommes et des femmes robustes ont été transportés par centaines de milliers vers les Amériques dans les conditions les plus inhumaines".
"Nombre d'entre eux ont péri en route de maladie, de faim et des punitions cruelles qui leur étaient infligées par leurs ravisseurs.
Ceux qui ont survécu et sont arrivés sur les sites des plantations du Nouveau monde ont continué à endurer des traitements inhumains en suant sang et eau pour enrichir leurs maîtres esclavagistes et les économies des pays concernés", a déclaré le chef de l'Etat nigérian.
"Aujourd'hui, près de 200 ans après l'abolition, les cicatrices de l'esclavage peuvent toujours se voir sur notre continent et la Diaspora", a ajouté Olusegun Obasanjo, saluant les efforts et l'héroïsme des esclaves et des ex-esclaves avant de féliciter les abolitionnistes.
"En ce jour aussi, nous nous souvenons des héros et champions du panafricanisme comme Marcus Garvey, W.
E.
B.
Dubois, Nnamdi Azikiwe, Kwame Nkrumah et autres dont la vision du panafricanisme est toujours d'actualité", a souligné le président nigérian, ajoutant: "Nous saluons également les poètes, les auteurs, les artistes et les activistes qui se sont battus sous la bannière du panafricanisme pour soutenir la lutte pour l'émancipation".
Il a déclaré que même si la lutte de l'émancipation de l'esclavage a été remportée, "la lutte pour l'émancipation des autres affres qui pèsent sur la personne noire comme la faim, la maladie, la pauvreté chronique et les discriminations basées sur le sexe, la corruption et les conflits évitables, persiste".
"Nous devons continuer à lutter contre ces problèmes qui s'opposent à notre bien-être et retardent notre progression", a insisté M.
Obasanjo.

01 août 2006 19:56:00




xhtml CSS