Le Maroc attributaire de la licence du Dolutegravir contre le VIH

Abidjan, Côte d’Ivoire (PANA) - Le royaume du Maroc figure parmi les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure qui bénéficient de l’extension de l’accord de licence de Medicines Patent Pool (MPP) et de ViiV Healthcare pour favoriser l'accès au dolutegravir (DTG), un nouvel anti-rétroviral prometteur, annonce un communiqué transmis à la PANA.

La modification apportée à la licence signée en 2014 permet en particulier la distribution de médicaments génériques dans quatre pays que sont l'Arménie, la Moldavie, le Maroc et l'Ukraine, non couverts par l'accord initial, où le médicament est breveté.

Les fabricants possédant une sous-licence MPP peuvent donc le vendre dans les pays où résident 94 pour cent des Personnes vivant avec le VIH dans les pays en développement.

Cette extension survient juste après l'annonce faite le 31 mars dernier par GlaxoSmithKline, actionnaire majoritaire de ViiV Healthcare, d'une nouvelle approche de gestion de la propriété intellectuelle, basée sur la maturité économique des pays et son intention d'élargir l'attribution de licences aux pays qui font partie de la catégorie des pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure, tels que définis par la Banque mondiale.

La licence MPP sur le DTG destiné à l'adulte inclut à présent 92 pays en développement, dont 59 à revenu intermédiaire.

En outre, les pays sans brevet en vigueur peuvent également s'approvisionner auprès de fabricants de produits génériques détenteurs d'une sous-licence MPP, ce qui étend l'accès à de nombreux autres pays.

En 2014, ViiV Healthcare a accordé à MPP deux licences non exclusives sur le DTG: l'une, pour la production du médicament pour les adultes et l'autre, pour la population infantile.

Les deux licences donnent aux fabricants de génériques partout dans le monde le droit de fabriquer le DTG et de l'associer avec d'autres médicaments afin de mettre au point des Combinaisons à dose fixe (CDF).

Actuellement, neuf fabricants de génériques ont signé des sous-licences MPP sur le DTG et ont déjà lancé des programmes de développement.

Ce sont des Personnes vivant avec le VIH dont le nombre est estimé à 270 mille dans ces pays qui vont tirer profit de cette extension de licence.

Le MPP est une organisation de santé publique soutenue par les Nations unies dont la mission est d'améliorer l'accès aux traitements contre le VIH, l'hépatite C virale et la tuberculose dans les pays à revenus faible et intermédiaire.
-0- PANA BAL/JSG/IBA 26avr2016

26 أبريل 2016 11:00:11




xhtml CSS