Le MEND revendique l'assassinat de quatre policiers au Nigeria

Lagos, Nigeria (PANA) - Le Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (MEND) a revendiqué vendredi la responsabilité de l'assassinat jeudi de quatre policiers dans l'Etat pétrolifère de Bayelsa.

Dans un communiqué envoyé par email à la presse, le plus grand groupe militant du Delta du Niger a révélé que ses combattants ont tué ces policiers dans une attaque d'un poste de contrôle de la Police maritime.

Le porte-parole de la Police de l'Etat, Eguavoen Emkpai, a confirmé ces assassinats dans un message adressé aux journalistes dans la soirée de jeudi, en précisant que ces éléments "ont été tués dans la Crique de Nembe par des inconnus armés à bord d'une vedette qui ont ouvert le feu contre leur poste de contrôle".

Le communiqué du MEND n'a rien dit sur le meurtre de quatre soldats lors d'une attaque similaire dans le même Etat jeudi.

D'autre part, le groupe a déclaré être en contact avec les membres d'équipage d'un navire battant pavillon néerlandais, le MV Breeze Clipper, enlevés le 28 février par de présumés pirates qui ont attaqué ce bateau au large de Fairway Bouy, dans la ville de Port Harcourt.

"Nous sommes en contact avec les ravisseurs du capitaine Pikus Viktor, de l'ingénieur Melnikov Slava et du membre d'équipage Frederick Villamor du MV Breeze Clipper", a indiqué le groupe, ajoutant que: "les ravisseurs ont proposé de déposer ces marins qui sont en bonne santé dans un de nos camps de l'Etat de Rivers".

"Nous étudions cette offre puisque ces hommes n'ont pas été capturés sur un bateau associé au secteur pétrolier nigérian. Le capitaine et l'ingénieur en chef sont Russes, tandis que le reste de l'équipage est composé de Phillipines", a indiqué le MEND.

Le mois dernier, le MEND a également revendiqué l'attaque contre un oléduc d'AGIP à Bayelsa, en indiquant qu'elle marquait le début de nouvelles attaques dans la région pétrolière où régnait un calme relatif depuis 2009, année où le programme d'amnistie du gouvernement a été reconnu par plusieurs militants.
-0- PANA SEG/FJG/JSG/IBA  02mar2012

02 مارس 2012 12:11:32




xhtml CSS