Le M23 continue de menacer la principale ville de l'Est de la RDC

Addis-Abeba, Ethiopie (PANA) – Le mouvement rebelle congolais (M23) se trouve toujours non loin de la ville de Goma, dans l’Est de la RD Congo (RDC), qu’il continue de menacer directement, a déclaré jeudi soir à Addis-Abeba, en Ethiopie, le ministre congolais des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Francophonie, Raymond Tshibanda.

«Le M23 ne s’est pas retiré jusqu’à la distance de 20 km au nord de Goma comme le lui avait demandé les chefs d’Etat des pays  de la Conférence de  internationale de la région des Grands Lacs (CIRGL)», a-t-il déclaré à la presse.

«La présence des rebelles dans les environs de Goma rend précaire la situation sur le terrain», a ajouté le chef de la diplomatie congolaise.

Il a par ailleurs estimé que le dialogue politique entre le gouvernement congolais et le M23, organisé à Kampala, en Ouganda, sous l’égide de la CIRGL,  était «totalement dans  l’impasse».

La crise dans l’Est de la RDC fait partie des sujets qui seront abordés lors du 20ème sommet ordinaire de l’Union africaine (UA) prévu dimanche et lundi prochains à Addis-Abeba, la capitale de l'Ethiopie.

Le Conseil exécutif de l’UA, qui réunit les ministres des Affaires étrangères du continent, a abordé jeudi et vendredi les différentes situations de conflit en Afrique, notamment au Mali, à Madagascar, à la Somalie et entre le Soudan et le Soudan du Sud.

Selon plusieurs observateurs, les crises sur le continent pourraient reléguer au second plan le thème principal du sommet intitulé «Panafricanisme et renaissance africaine».
-0- PANA SEI/AAS/IBA 25jan2013

25 janvier 2013 15:28:13




xhtml CSS