Le Libéria préconise une diplomatie préventive pour éviter les conflits

New York, Etats-Unis (PANA) - Le vice-président du Liberia, Joseph Boakai, a exhorté lundi la communauté internationale à mettre davantage l'accent sur des mesures diplomatiques préventives en usant des mécanismes de médiation des Nations unies pour éviter une intensification des conflits dans le monde.

"En tant que pays post-conflit, le Liberia a énormément bénéficié de multiples efforts de médiation allant d'initiatives nationales, régionales et internationales pour rétablir et maintenir la stabilité du pays", a-t-il déclaré à New York, devant l'Assemblée générale de l’ONU.

Il a estimé que l’ONU a un rôle essentiel à jouer pour promouvoir la médiation grâce aux bons offices de son secrétaire général et aux autres mesures visant à prévenir les conflits.

"Notre expérience nous amène à suggérer que l'accent soit mis sur les mesures préventives et que les mécanismes de médiation soient déployés dès l'émergence des premiers signes de conflit", a-t-il déclaré.

"Les avantages de l'établissement d'un système d'alerte précoce, qui fera face à des situations potentiellement explosives avant qu'elles ne dégénèrent en véritable enfer, sont évidents", a ajouté M. Boakai.

Il a rappelé que cela fait près d’une décennie que la Mission de paix des Nations unies au Libéria (MINUL) a été déployée dans le pays pour l’empêcher de basculer à nouveau dans la violence.

Au début de ce mois, le Conseil de sécurité de l’ONU a prolongé d’un an le mandat de la MINUL qui dispose d'un effectif de 7.952 militaires et 1.375 policiers.

M. Boakai a souligné le rôle que la MINUL devrait jouer dans les élections présidentielle et législatives prévues en octobre prochain.

"Elles (les élections) mettront à l'épreuve notre engagement en faveur d'une gouvernance démocratique et de la coexistence pacifique", a déclaré M. Boakai.

«Toutes les mesures ont été prises afin d'assurer des élections libres, justes, transparentes et crédibles. Nous invitons la communauté internationale à observer et à surveiller ces scrutins", a-t-il ajouté.

Il a également énuméré les mesures prises par le gouvernement dans le rétablissement et la reconstruction nationale, notamment les programmes destinés à stimuler la relance de la productivité et des services de base, à rétablir les infrastructures et l'état de droit.

“Malgré les acquis importants réalisés dans l'amélioration des conditions de vie de notre peuple, nous nous rendons compte que beaucoup reste à faire pour satisfaire pleinement ses aspirations», a affirmé M. Boakai.

-0- PANA AA/VAO/ASA/AAS/SOC 26sept2011

26 septembre 2011 22:17:43




xhtml CSS