Le Japon promet 32 milliards de dollars sur cinq ans à l'Afrique

Tokyo, Japon (PANA) - Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a ouvert ce samedi la 5ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD) en annonçant un financement de 32 milliards de dollars sur cinq ans pour soutenir le développement des infrastructures et stimuler la croissance économique du continent africain.

Cette enveloppe cadre avec l'objectif de la TICAD, qui est, notamment, de contribuer à la promotion du développement sur le continent et de permettre aux pays africains de décider du choix des projets à privilégier, selon un communiqué de la présidence ghanéenne.

Quarante et un chefs d'Etat, dont le président John Dramani Mahama du Ghana, le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, et le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, prennent part à la TICAD V.

La conférence de trois jours, qui marque aussi le 20ème anniversaire du processus de la TICAD, est placée sous le thème "Main dans la main avec une Afrique plus dynamique".

La conférence passe en revue la coopération de l'Afrique avec le Japon durant ces deux dernières décennies à travers quatre thèmes : "l'économie solide et durable", "société inclusive et résiliente" et "paix et stabilité", "partenariat public/privé".

Le Premier ministre Abe a promis que le Japon poursuivra ses programmes d'assistance dans les secteurs de la santé, de l'éducation et des autres secteurs.

Concernant l'éducation, le Premier ministre a lancé l'Initiative ABE  ou "Africa Business Education Initiative for the youth in Africa".

Dans le cadre de l'ABE, le Premier ministre a indiqué que le Japon offrira durant les cinq prochaines années des bourses à 1000 étudiants de premier cycle et universitaires originaires du continent pour étudier au Japon.

Les étudiants auront également la possibilité de faire des stages dans les entreprises japonaises.

"Avec l'initiative ABE, au cours des cinq prochaines années, nous allons nous atteler à cultiver des "qualités humaines au fait des affaires et de l'industrie qui conduiront à l'emploi de 30 000 individus".

Concernant le Ghana, il a noté que l'aide nutritionnelle de son pays à cette nation ouest-africaine, qui a débuté avec la construction de petits centres de maternité, aide les sages-femmes à répondre aussi vite que possible aux sollicitations des mères durant l'accouchement.

"Nous avons aussi démarré des cours pour les femmes enceintes. Il s'agit d'une activité de sensibilisation durant laquelle, les femmes enceintes apprennent les différentes choses qu'elles sont censées savoir en tant que femmes enceintes", a-t-il expliqué.

M. Abe a loué le  "Koko Plus" du Ghana, un complément alimentaire qui aide les bébés à prendre du poids et rappelé que le succès de ce complément a attiré l'attention d'une entreprise japonaise, Ajinomoto".

-0- PANA MA/NFB/JSG/SOC 01juin2013

01 Junho 2013 12:51:01




xhtml CSS