Le HCR appelle les parties en conflit en Centrafrique à saisir la visite du Pape pour relancer la paix

Genève, Suisse (PANA) - Le porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Leo Doobs, a appelé vendredi les parties en conflit en Centrafrique à saisir la visite, ce week-end, du Pape François dans le pays pour relancer la réconciliation nationale après une vague de violence qui a causé l'augmentation depuis septembre dernier de 18 pc des déplacés à l'intérieur du pays .

Cité par Radio ONU, M. Doobs a indiqué que ''la guerre confessionnelle, qui a débuté en septembre avant de se durcir en octobre et novembre, a entraîné la mort de dizaines de personnes, la destruction de centaines de maisons et le déplacement de plus de 70.000 personnes à l'intérieur du pays".

Il a exprimé sa préoccupation à l'égard de l'explosion de la violence dans le pays, rendant encore plus fragiles les efforts déployés pour restaurer une paix durable et menaçant la tenue des élections programmées à la fin du mois de décembre.

Au moins 13 personnes, dont un soldat onusien de maintien de la paix, ont été tuées et des centaines blessées lors des derniers combats à Bangui, Bambari et Botafogo, durant le mois en cours.

Durant le même mois, des attaques contre des sites de déplacés de l'intérieur et la destruction d'environ 800 centres de réfugiés et de 120 maisons dans les quartiers de Bangui ont été enregistrées.
-0- PANA AD/IN/JSG/SOC 28nov2015

28 novembre 2015 12:08:29




xhtml CSS