Le Ghana et la Côte d'Ivoire s'allient pour lutter contre le trafic des enfants

Accra, Ghana (PANA) - Le Ghana et la Côte d'Ivoire ont signé, jeudi, un accord de coopération sur la lutte contre la traite transfrontalière des enfants et les pires formes de travail des enfants.

L'Agence de presse ghanéenne (GNA) a indiqué que l'accord vise également à engager les deux pays dans des actions communes dans l'accord de lutte contre la traite transfrontalière et les pires formes de travail des enfants.

L’accord, qui est composé de 30 protocoles, conventions, chartes et plans d'action sur la traite des enfants et leur travail, assurera la protection de l'enfant victime à compter de la date de  sauvetage, d’hébergement et de réunification, note le communiqué.

Il s'agit également de veiller à ce que les poursuites engagées contre les auteurs de ces actes répréhensibles servent de moyens de dissuasion à autrui, ainsi que de partager des informations, y compris l'exposition des auteurs à partir du moment où ils sont arrêtés, poursuivis et emprisonnés.

L'accord vise, par ailleurs, à faire en sorte que le Ghana et la Côte d'Ivoire soient sur la même longueur d’onde afin que les auteurs de la traite ne trouvent pas de refuge dans ces deux pays.

Le ministre ghanéen de l'Emploi et des Relations de travail, Haruna Iddrisu et le ministre ivoirien de l'Emploi et de la Protection sociale, Moussa Dosso, ont paraphé le document au nom de leurs pays respectifs.

En septembre de cette année, la Première Dame du Ghana, Lordina Mahama et son homologue de la Côte d'Ivoire, Dominique Ouattara, ont lancé à Abidjan une initiative pour mettre fin à la menace dans les deux pays.

M. Iddrisu a félicité, au nom du gouvernement du Ghana, la Côte d'Ivoire pour son engagement à mettre fin à la traite des enfants et à toutes les pires formes de travail dans les deux pays.

Il a déclaré que le Ghana a démontré sa volonté de lutter contre la menace à travers des politiques et des législations et que le ministre du Genre, de l'Enfance et de la Protection sociale fait actuellement face au Parlement dans le cadre de l’amendement de la loi sur l’enfance.
-0- PANA VAO/AKA/IS/IBA 04nov2016

04 novembre 2016 16:29:05




xhtml CSS