Le Ghana engage de nouveaux soldats à rejoindre la mission de l'ECOMIG en Gambie

Banjul, Gambie (PANA) - Dix-huit soldats ghanéens sont arrivés à Banjul pour rejoindre la force régionale ouest-africaine en Gambie, a annoncé mercredi, le commandant de la force de l'ECOMIG, le colonel Magatte Ndiaye.

"Ils rapatrient ceux qui ont été avec nous pour les remplacer par d'autres. 32 soldats retourneront la semaine prochaine au Ghana et 32 autres viendront ", a déclaré M. Ndiaye, faisant référence aux 18 soldats ghanéens rentrés chez eux la semaine dernière.

Le Ghana retire les soldats qui faisaient partie du contingent de la CEDEAO au cours de l'opération "Restore Democracy" et apporte de nouveaux visages.

L'intervention de la force régionale en Gambie a été motivée par le refus de l'ancien Président Yahya Jammeh de quitter le pouvoir après avoir perdu les élections du 1er décembre 2016.

Le Ghana a envoyé un contingent de 205 soldats pour rejoindre la mission de la CEDEAO en Gambie pour chasser Jammeh du pouvoir et installer le président Adama  Barrow, élu en 2017.

Au total, 7 000 soldats ont été déployés sur le terrain par les dirigeants régionaux, avec deux chasseurs à réaction et deux navires de guerre.

Suite à la prise de pouvoir réussie par le Président Adama Barrow, les troupes régionales ont maintenant un nouveau mandat de stabilisation.

Elles ont été chargées d'assurer la sécurité de la Présidence, des membres du cabinet et des principales installations étatiques, de rétablir la confiance entre les forces de sécurité gambiennes, la population et les dirigeants.

Mais à cause de la stabilisation du pays, certains aspects de leur mandat, comme la sécurité des ministres et la protection des installations gouvernementales, ont été laissés à la sécurité gambienne qui assume sa responsabilité de protéger le pays.

Les troupes régionales devraient rester dans le pays jusqu'en juin 2018.
-0- PANA MSS/AR/MTA/BEH/SOC 21fév2018

21 février 2018 19:04:46




xhtml CSS