Le GERDDES Afrique suggère de placer la Centrafrique sous administration onusienne

Cotonou, Bénin (PANA) - Le Groupe d'études et de recherches sur la démocratie et le développement économique et social (GERDDES-Afrique) se dit très préoccupé par la situation en Centrafrique, et demande à la communauté internationale de placer le pays sous administration onusienne si les violences devaient persister.

Dans un communiqué dont la PANA a obtenu copie, l’ONG met en garde que "la crise en Centrafrique prend des allures désastreuses qui nous désespèrent tous".

"Le flottement institutionnel créé par les décisions de Ndjamena fait craindre, sauf miracle, une aggravation de la crise. Dans ces conditions, le GERDDES Afrique lance un appel pressant à la communauté internationale afin qu’elle se prépare à envisager, en cas de nécessité, de placer la Centrafrique sous administration onusienne pendant au moins deux ans", indique le communiqué.

Pour cette ONG, la communauté internationale devrait se donner les moyens de refonder le pays pour en faire un Etat viable comme ce fut le cas du Timor oriental en son temps.

La Centrafrique, en proie à une guerre civile à la suite du coup d'état mené par le leader de la rébellion "Seleka", Michel Djotodja, contre le président François Bozizé, est dirigée actuellement par une commission de transition, après que l'ex-président auto-proclamé, Djotodja a démissionné, le 10 janvier dernier pour s'exiler au Bénin.

-0- PANA IT/TBM/SOC  13janvier2014

13 janvier 2014 18:57:49




xhtml CSS