Le FPRC renonce aux hostilités et à la partition de la Centrafrique suite à la médiation de l'OCI

Dakar, Sénégal (PANA) - Le leader du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC, opposition), Nourredine Adam, a décidé de répondre favorablement à "l'appel pressant du Secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), Iyad Amin Madani, en décidant "adhérer à une cessation complète des hostilités sur l'ensemble du territoire centrafricain", a-t-il annoncé lui-même dans une déclaration dont la PANA a reçu une copie à Dakar.

Cette décision de Nourrredine Adam fait suite à l'entretien qu'il a eu lundi dernier à N'Djaména, la capitale tchadienne, avec l'Envoyé spécial du Secrétaire général de l'OCI, le Dr. Cheikh Tidiane Gadio, qui a su convaincre son interlocuteur en réaffirmant l'opposition de l'organisation "au choix de la violence et des combats fratricides comme moyens d'exprimer les désaccords politiques et les frustrations".

Ainsi, outre la cessation des hostilités, le FPRC, selon son leader, va apporter "sa contribution positive et sincère à la tenue des prochaines élections générales du 27 décembre afin qu'elles se déroulent dans le calme, la sérénité et sans violences avec une forte participation citoyenne".

Nourrdine Adam a par ailleurs exprimé "ses regrets pour les récents affrontements et les actes de frustration qui lui ont fait prêcher la partition pure et simple du pays, rappelant qu'il s'est toujours battu pour une Centrafrique "unie, indivisible, réellement inclusive qui accepte et protège tous ses enfants, chrétiens, musulmans, animistes ou adeptes de toutes formes de croyances".

Donnant raison à l'OCI, il a estimé que la crise centrafricaine était "politique et institutionnelle et non confessionnelle", demandant à l'organisation de poursuivre son implication pour la réconciliation nationale en RCA et à ses membres de contribuer concrètement à la reconstruction socio-économique du pays.

Nourredine Adam a exprimé le souhait que le futur gouvernement centrafricain soit un gouvernement d'unité nationale, de réconciliation, de justice et de reconstruction de la RCA et  que la composition de l'Assemblée nationale et du Sénat reflète toutes les sensibilités politiques et représente toute la nation.
-0- PANA JSG/IBA 22dec2015

22 décembre 2015 15:00:54




xhtml CSS