Le Directeur exécutif de l'ONUSIDA invite à la création d'une Agence africaine du médicament

Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Le Secrétaire général Adjoint des Nations unies (ONU) et Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, a plaidé en faveur de l'installation en Afrique d'usines de fabrication des produits pharmaceutiques  pour laquelle la création d’une Agence africaine des médicaments devient indispensable pour contrôler la qualité des médicaments qui circulent sur le continent.

Le Haut responsable onusien faisait cette déclaration ce jeudi au cours d'une conférence de presse organisée à l'issue de son  audience avec le chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, par ailleurs président en exercice de l’Union Africaine (UA).

« La production pharmaceutique est à la fois un enjeu géostratégique d’indépendance africaine, de croissance économique, de développement et de respect des droits humains", a affirmé Michel Sidibé, qui estime que "c’est en unissant nos efforts et en s'assurant que le VIH/SIDA reste inscrit dans l’agenda post-2015 que nous parviendrons à l’objectif zéro discrimination, zéro nouvelle infection au VIH, zéro décès lié au VIH/SIDA".

Les entretiens entre le président mauritanien et le directeur exécutif de l'ONUSIDA ont porté sur la feuille de route de l’Union africaine (UA) en vue de l’accélération des progrès dans la riposte au VIH/SIDA, à la tuberculose et au paludisme, et professant "une responsabilité partagée et la solidarité mondiale" comme vision du programme de développement de la santé mondiale au titre de l’agenda post-2015.

Il faut rappeler que malgré les progrès enregistrés dans  la lutte contre le VIH/SIDA, la majorité des pays africains dépendent encore à 80% des financements extérieurs qui, du reste ont baissé de 13% entre 2009 et 2010, alors que l'effectif des personnes sous traitements antirétroviraux en Afrique s'est accru de plus de 500%.

Aussi Michel Sidibé recommande-t-il aux Etats africains de contribuer au financement de la riposte et de s'assurer que l'implantation des firmes de production des médicaments sur le continent soit fondée sur une approche régionale, pour réduire la dépendance vis-à-vis de l'extérieur.

-0- PANA SAS/SSB/SOC 20mars2014  

20 mars 2014 20:21:09




xhtml CSS