Le Cpj réclame une enquête approfondie sur le meurtre d'un journaliste somalien

Dakar, Sénégal (PANA) - Les autorités somaliennes doivent soigneusement et de façon crédible enquêter sur le meurtre du journaliste radio Abdiaziz Ali et rapidement traduire ses meurtriers en justice, a indiqué le Comité pour la protection des journalistes (Cpj).

Dans un communiqué transmis à la PANA à Dakar, au Sénégal, mercredi, l’organisation de défense de la liberté de la presse a révélé que des hommes armés à moto ont tiré sur le journaliste qui avait animé, le mercredi matin, une émission pour la Radio Shabelle, au coucher du soleil, dans le quartier de Yaqshid situé dans la capitale somalienne, Mogadiscio.

Selon le Cpj, le président de Shabelle Media Network, Abdimalik Yusuf Mohamud, a indiqué qu’ Abdiaziz s’apprêtait à rendre visite à ses parents quand il a été abattu. Le mobile du meurtre n'est toujours pas connu et l’attaque n’a pas encore été revendiquée.

Selon l’organisation de défense de la liberté de la presse, c'est le deuxième meurtre d'un journaliste radio somalien à Mogadiscio cette année.

En juin, Sagal Salad Osman, qui a travaillé pour Radio Mogadisciu, a été abattu au moment où elle quittait le campus universitaire et le Cpj mène des enquêtes pour déterminer si sa mort est due à des motifs professionnels.

«Le meurtre du journaliste somalien Abdiaziz Ali ne doit pas rejoindre les autres statistiques de ce pays connu pour sa réticence à traduire les assassins de journalistes en justice», a fait remarquer Murithi Mutiga, représentant du Cpj en Afrique de l'Est.

«Nous exhortons les autorités somaliennes à ne négliger aucun effort pour déterminer le motif qui se cache derrière le meurtre d’Abdiaziz et de Sagal, à retrouver et à poursuivre les responsables de ces attaques".

Le communiqué souligne que les autorités somaliennes ont, à plusieurs reprises, arrêté les émissions de Radio Shabelle et son personnel et ses journalistes ont souvent été pris pour cibles et tués.

Le Cpj a également classé la Somalie comme le pire pays parmi ceux où les journalistes sont tués et où leurs assassins restent impunis.
-0- PANA MLJ/VAO/AKA/BEH/IBA 28sept2016

28 septembre 2016 15:09:12




xhtml CSS