Le Conseil de sécurité condamne l'attaque contre des casques bleus au Darfour

New York- Etats-Unis (PANA) -- Les auteurs de l'attaque de lundi contre des soldats de la Mission des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (MINUAD) doivent être rapidement traduits en justice, estime le Conseil de sécurité des Nations unies dans un communiqué.
Le Conseil, dont la présidence est actuellement assurée par le Mexique, a également condamné l'attaque contre les casques bleus.
"Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leurs condoléances aux familles des victimes de ces attaques ainsi qu'au gouvernement du Rwanda", souligne le communiqué.
"Nous avons encouragé le gouvernement du Soudan à s'assurer que tous les auteurs de ces attaques soient rapidement traduits en justice et qu'il soit mis fin à l'impunité de ceux qui s'en prennent aux casques bleus", ajoute-t- il.
Selon l'ONU, plus d'une vingtaines d'hommes armés au Darfour ont ouvert le feu sur des casques bleus, en tuant trois et blessant grièvement un quatrième.
Les casques bleus rwandais ont échangé des tirs avec ces assaillants pendant plus d'une heure.
Depuis 2008, au total 27 soldats de la MINUAD ont été tués.
Cette dernière attaque a suscité une vague de condamnations en Afrique et dans le monde.
L'ONU estime que plus de 2,7 millions de Soudanais ont été déplacés et 300.
000 civils tués depuis que les combats ont éclaté en 2003 entre les rebelles soudanais et les forces gouvernementales soutenues par les milices Djandjawid.

23 juin 2010 10:04:00




xhtml CSS